Paris Match Belgique

Star Wars : George Lucas s’est senti trahi par Disney en visionnant Le Réveil de la Force

star wars

George Lucas. | © IMAGO

Cinéma et Docu

En découvrant que ses idées n’avaient pas été gardées pour le film Le Réveil de la Force, il s’est « immédiatement énervé » explique le directeur de Disney.

 

Dans son nouveau livre, le patron de Disney – Bob Iger – revient sur les relations houleuses qu’il a entretenues avec George Lucas durant la création de la dernière trilogie. En 2012, Disney rachète Lucasfilm pour 4 milliards de dollars, comprenant également sa franchise au succès planétaire Star Wars. Se sentant mis sur la touche, le réalisateur des deux premières trilogies a confié par la suite s’être senti « trahi » par le géant américain.

Lire aussi > Quand les fans de Star Wars fabriquent leurs propres sabres laser

Selon des extraits du livre The Ride of a Lifetime: Lessons Learned From 15 Years as CEO of the Walt Disney Company, Georges Lucas a été très mécontent des projets pour la nouvelle trilogie produite par Disney. Selon Bob Iger, le rachat de sa société de production ne signifiait pas pour autant suivre les intrigues proposées par Lucas. Quand le réalisateur a découvert en 2015 que le film Le Réveil de la Force ne correspondait pas à ses propositions, il s’est « immédiatement énervé » explique le directeur de Disney. « George savait que nous n’étions liés contractuellement à rien, mais il pensait que notre achat des traitements de scénarios était une promesse tacite que nous les suivrions, et il était déçu que son histoire soit rejetée », relate The Independent. « J’avais fait très attention depuis notre première conversation de ne pas l’induire en erreur. George s’est senti trahi, et bien que tout ce processus n’aurait jamais été facile pour lui, nous avions pris un mauvais départ inutilement », continue Bob Iger.

Star Wars
Rey (Daisy Ridley) et Han Solo (Harrison Ford) dans le film Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force. © LucasFilm

Une fois le film terminé, la colère de George Lucas était toujours présente, se plaignant de ne rien voir de nouveau. « Dans chacun des films de la trilogie originale, il lui importait de présenter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouveaux personnages et de nouvelles technologies. Dans celui-ci, il a dit qu’il n’y avait pas assez de visuels ou de techniques qui faisaient avancer les choses » explique le patron de Disney, dans des propos repris par Brain Damaged.

Malgré ce désaccord, George Lucas a travaillé à de multiples reprises en tant que consultant pour la nouvelle saga. Certaines propositions comme le fait d’avoir une apprentie jedi féminine et un personnage de Luke Skywalker en exil ont été retenues. Une autre idée n’a cependant pas été retenue par Disney et « beaucoup de fans l’auraient détestée », confiait lui-même Lucas. Il souhaitait y inclure des micro-organismes, les Whills, qui contrôlent l’univers et se nourrissent de la Force, explique le Huffington Post. Lucas imaginait les gens comme des véhicules pour que les Whills puissent voyager.

Le dernier volet de la troisième trilogie, L’Ascension de Skywalker, sortira en salle le 18 décembre 2019. Il est d’autant plus attendu qu’il marquera la fin de la saga Skywalker.

Lire aussi > Star Wars : Passer une nuit comme à Tatooine grâce à un incroyable Airbnb

CIM Internet