Paris Match Belgique

Jean-Paul Belmondo : « La mort de Charles Gérard est une véritable déchirure dans ma vie »

belmondo

Charles Gérard et Jean-Paul Belmondo, à Roland Garros en 1978. | © Daniel JANIN / AFP

Cinéma et Docu

Exclusif. Jean-Paul Belmondo se souvient pour Paris Match de son ami Charles Gérard décédé à l’âge de 96 ans.

Paris Match. Lorsque la nouvelle du décès de Charlot est arrivée, tu as dû être frappé au cœur…
Jean-Paul Belmondo. Au-delà du chagrin et de la tristesse, ce moment-là est une véritable déchirure dans ma vie. C’est une absence immense que je mesure à chaque minute.

Soixante-dix ans ensemble, ce sont les noces de diamant de l’amitié.
Soixante-dix piges durant lesquelles nous avons tout partagé. Nos joies, nos emmerdes, nos rires quotidiens comme nos silences empreints d’une grande tendresse. Ce qui nous a terriblement rapprochés, c’est notre amour du sport, notre complicité devant un match de foot ou à Roland-Garros. Comme lorsque nous avons vu Noah gagner, quel bonheur ! Notre amitié sans faille était prioritaire sur les plateaux de tournage. J’aimais le sentir à mes côtés dans Flic ou voyou et tant d’autres films. Oui, il était mon meilleur ami. Le plus important, celui de ma jeunesse. En un mot, il était mon pote.

Lire aussi > Charles « Charlot » Gérard, comparse de Belmondo, est mort

Le hasard de la vie veut que tu sois le dernier à lui avoir parlé, douze heures avant sa mort.
Avec Philippe, mon secrétaire, nous l’avons retrouvé à la clinique de Versailles, où il était suivi pour un problème d’œdème. Nous avions passé le mois de juillet ensemble en vacances à Cannes et, pour ces raisons médicales, je ne l’avais pas revu depuis. Dans son regard, j’ai vu qu’il était heureux de me retrouver. Très affaibli, dans son fauteuil, il m’a dit : « Bon, ben, à demain pour un petit resto. » Il nous a quittés douze heures plus tard. La boucle s’est refermée sur nous deux.

Retrouvez l’intégralité de ce témoignage dans le prochain numéro de Paris Match Belgique, disponible en librairie dès ce jeudi.

CIM Internet