Paris Match Belgique

À propos des films Marvel, Martin Scorsese persiste et signe

scorsese

Martin Scorsese. | © DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Cinéma et Docu

Le cinéaste Martin Scorsese campe sur ses positions et demande cette fois aux propriétaires de salles de cinéma de ralentir l’invasion du cinéma de divertissement.

En déclarant que les films de super-héros comme ceux produits par les studios Marvel n’étaient « pas du cinéma » et s’apparentaient davantage à un « parc d’attractions », Martin Scorsese avait créé un début de polémique vendredi 4 octobre. Les acteurs et réalisateurs du genre avaient rapidement réagi pour défendre leurs oeuvres face au réalisateur italo-américain, plus habitué aux films de gangsters et aux thrillers psychologiques. James Gunn le premier, suivi de Samuel L. Jackson et récemment de Robert Downey Jr. Malgré la controverse suscitée, le papa des Affranchis n’est pas revenu sur ses propos. Bien au contraire.

Lors de la clôture du Festival du film de Londres ce dimanche, Martin Scorsese en a même rajouté une couche, critiquant non seulement les films Marvel, mais également tout le cinéma de divertissement. « C’est une expérience différente : ce n’est pas du cinéma, c’est autre chose », a-t-il répété, selon The Hollywood Reporter. « Que vous les aimiez ou non, nous ne devrions pas être envahis par eux. C’est un gros problème et il faut que les propriétaires de salles de cinéma s’imposent, afin de pouvoir montrer des films narratifs », a poursuivi le cinéaste. Après une telle intervention – pas totalement fausse -, sa décision de diffuser son tant attendu The Irishman sur Netflix peut sembler un brin hypocrite. Mais, étant un grand défenseur des salles, le réalisateur de Taxi Driver a défendu ce choix, justifiant que personne n’a voulu financer ce film. « Nul doute que voir un film avec un public est vraiment important. Il y a un problème cependant : nous devons faire ce film », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il n’y avait pas de place pour The Irishman dans le circuit traditionnel. Ce long-métrage sortira tout de même dans les salles de cinéma de certains pays durant environ un mois.

Lire aussi > Jennifer Aniston tacle (elle aussi) les films Marvel

Mise au point

Lors de la David Lean Lecture, un événement donnant la parole aux grands du cinéma, Martin Scorsese était également revenu sur la polémique et sur ses propos précédents, soulignant tout de même le travail accompli par les équipes des films de super-héros. « Les salles de cinéma sont devenues des parcs d’attractions. C’est très bien, mais n’envahissez pas tout le reste dans ce sens », a-t-il déclaré avant de poursuivre : « C’est très bien pour celles et ceux qui aiment ce genre de films et, au fait, sachant ce qu’ils contiennent maintenant, j’admire ce qu’ils font. Ce n’est tout simplement pas mon style. Cela crée un autre type de public qui pense que le cinéma est ça. »

CIM Internet