Paris Match Belgique

Le boss de Marvel répond (enfin) aux critiques de Scorsese

Kevin Feige réagit aux critiques de Scorsese sur les films marvel

Kevin Feige et les acteurs du Marvel Avengers : Endgame, en avril dernier. | © VALERIE MACON / AFP)

Cinéma et Docu

« Je pense que ce n’est pas vrai ».

 

« Je ne les regarde pas. J’ai essayé vous savez ? Mais ce n’est pas du cinéma ». Voilà comment Martin Scorsese qualifiait les films Marvel dans une interview publiée par le magazine britannique Empire au début du mois d’octobre. Ce week-end, le boss de Mavel Studios, Kevin Feige s’est enfin défendu.

« Sincèrement, ce à quoi ils me font le plus penser, aussi bien faits soient-ils et avec des acteurs qui font de leur mieux dans de pareilles circonstances, ce sont les parcs d’attractions. Ce n’est pas le cinéma d’êtres humains qui essayent de partager des expériences émotionnelles et psychologiques avec d’autres êtres humains », avait lancé à l’époque Martin Scorsese, comme un énorme pavé dans la mare. Le couperet de cette star du cinéma était tombé. Et il n’en démordait pas.

Lire aussi > Interdit aux moins de 17 ans, le Joker avec Joaquin Phoenix s’annonce comme l’antidote parfait aux films de super-héros

Vu la vague de réactions que cela avait provoquée le mois passé, il a préféré éclaircir sa pensée. « Le fait que les films eux-mêmes ne m’intéressent pas est une question de goût et de tempérament personnels. Je sais que si j’étais plus jeune, si j’étais adulte plus tard, j’aurais peut-être été enthousiasmé par ces images et j’aurais peut-être même voulu en faire un moi-même », explique le réalisateur de The Irishman dans une tribune pour le New York Times.

Pas la même définition de l’art

Entre critiques et soutiens, son intervention n’a pas manqué de faire réagir la toile, mais pas le premier intéressé, Kevin Feige, producteur et président de Marvel Studios. Un mois plus tard, il vient seulement de sortir de l’ombre en se confiant dans une interview accordée à The Hollywood Reporter ce 10 novembre et relayée par The Independent. Il y dévoile ce qu’il pense des critiques que Martin Scorsese et d’autres par la suite qui lui ont été adressées. « Je pense que ce n’est pas vrai. Je pense que c’est regrettable », a déclaré Feige, lorsqu’on lui a demandé si les films de super-héros étaient négatifs pour le cinéma. « Je pense que moi et tous ceux qui travaillent sur ces films, on aime le cinéma, on aime les films, on aime aller au cinéma, on aime regarder une expérience commune dans une salle de cinéma remplie de monde », confie-t-il à The Hollywood Reporter.

Je pense que ce n’est pas vrai. Je pense que c’est regrettable.

« Tout le monde a une définition différente de l’art », soutient sagement Kevin Feige qui soutient depuis longtemps le fait que Marvel Sudios souhaite produire différents types de films. Ainsi, il cite notamment Ant-Man comme un film de hold-up et Captain America : The Winter Soldier comme un thriller politique. Autre exemple avec Captain America : Civil War« Nos deux personnages les plus populaires se sont lancés dans une très sérieuse altercation théologique et physique », a déclaré Feige. Et des risques, il affirme en avoir également pris dans Avengers : Infinity War : « Nous avons tué la moitié de nos personnages à la fin du film. Je pense que c’est amusant pour nous de prendre notre succès et de l’utiliser pour prendre des risques et aller dans des endroits différents ».

CIM Internet