Paris Match Belgique

BAFTAs : « 1917 » triomphe, Joaquin Phoenix fustige « le racisme systémique » dans un discours grandiose

joaquin phoenix baftas

Après un Golden Globe et avant (sûrement) un Oscar, Joaquin Phoenix a raflé son BAFTA de meilleur acteur pour "Joker".. | © Tolga AKMEN / AFP.

Cinéma et Docu

Depuis le Royal Albert Hall de Londres, 1917 a remporté sept Baftas dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur pour Sam Mendes. Il part grand favori pour les Oscars, qui se tiendront la semaine prochaine à Los Angeles. La soirée a été marquée par le discours limpide d’un Joaquin Phoenix très inspiré, et un peu gêné.

À une semaine des Oscars américains, le film 1917 a triomphé aux Baftas, les récompenses britanniques du cinéma, avec le titre de meilleur film et de meilleur réalisateur pour Sam Mendes. Le long-métrage d’action historique suit au plus près le périple de deux soldats britanniques lors de la Première Guerre mondiale en donnant l’illusion d’un long plan séquence. Déjà récompensé aux Golden Globes et nommé aux Oscars, le réalisateur de 54 ans continue donc sa moisson.

sam mendes baftas
Sam Mendes a tout raflé aux Baftas. © Adrian DENNIS / AFP.

Lire aussi > Oscars 2020 : Et les grands absents sont…

À contrario, c’est la déception pour Joker, donné grand favori avec 11 nominations mais qui se contente de trois prix, ou pour The Irishman, qui rentre bredouille, produit par Netflix, alors que la plateforme avait démontré sa place incontournable l’an dernier en raflant les principaux prix pour Roma d’Alfonso Cuaron.

Joaquin Phoenix et Renée Zellweger couronnés

Joaquin Phoenix, impressionnant et inquiétant dans son incarnation du personnage éponyme, a tout de même été couronné du titre du meilleur acteur par la British Academy of Film and Television Arts, face à Leonardo DiCaprio (Once Upon a Time… in Hollywood), Adam Driver (Marriage Story), Taron Egerton (Rocketman) et Jonathan Pryce (Les deux Papes). La star du film de Todd Phillips était arrivée en smoking et lunettes de soleil sur le tapis rouge du Royal Albert Hall, suivi d’Hugh Grant, d’Al Pacino, de Scarlett Johansson ou encore du prince William, le président d’honneur de l’institution.

Côté femmes, l’Américaine Renée Zellweger a remporté le Bafta de la meilleure actrice pour son interprétation de la légendaire comédienne Judy Garland, bouleversante en fin de carrière, dans le biopic Judy. Elle s’est en particulier imposée face à Jessie Buckley (Wild Rose), Scarlett Johansson (Marriage Story), Saoirse Ronan (Les Filles du docteur March) et Charlize Theron (Scandale).

Absence « exaspérante » d’acteurs noirs

Les Baftas ont montré leur souci de la crise climatique en renonçant aux sacs de petits cadeaux peu respectueux de l’environnement et en dépliant un tapis rouge en matériaux recyclés. Mais cette sélection a été vivement critiquée pour son manque de diversité. Le lauréat Joaquin Phoenix a lui-même profité de son discours pour rappeler son statut de « privilégié » par rapport à ses collègues noirs : « Nous envoyons un message très clair aux personnes de couleur, à savoir que vous n’êtes pas les bienvenus ici », a-t-il dénoncé, appelant à « faire le travail difficile pour vraiment comprendre le racisme systémique ».

Lire aussi > #BAFTAsSoWhite : Twitter s’insurge contre les BAFTA pour des nominations sexistes et bien trop blanches

Peu avant la cérémonie, la présidente des Baftas Pippa Harris a elle-même déploré l’absence de nominations de femmes dans la catégorie meilleur réalisateur, alors qu’elles « représentent l’avenir de l’industrie », jugeant par ailleurs « exaspérant » et « décevant » qu’aucun acteur noir n’ait été nommé au sein des principales catégories. Elle a promis un « examen de grande envergure », qui se « penchera sur tout ce qui concerne le processus d’attribution des prix », jugeant toutefois qu’il s’agissait d’un « problème à l’échelle de toute l’industrie » du cinéma, dont les récompenses ne sont que le dernier échelon.

Le palmarès des principales catégories : 

Meilleur film
1917 
The Irishman
Joker
Once Upon A Time… In Hollywood
Parasite

Meilleure actrice
Jessie Buckley, Wild Rose
Scarlett Johansson, Marriage Story
Saoirse Ronan, Little Women
Charlize Theron, Bombshell
Renée Zellweger, Judy

Meilleur acteur
Leonardo Dicaprio, Once Upon A Time… In Hollywood
Adam Driver, Marriage Story
Taron Egerton, Rocketman
Joaquin Phoenix, Joker
Jonathan Pryce, The Two Popes

Meilleure actrice dans un second rôle
Laura Dern, Marriage Story
Scarlett Johansson, Jojo Rabbit
Florence Pugh, Little Women
Margot Robbie, Bombshell
Margot Robbie, Once Upon A Time… In Hollywood

Meilleur acteur dans un second rôle
Tom Hanks, A Beautiful Day In The Neighborhood
Anthony Hopkins, The Two Popes
Al Pacino, The Irishman
Joe Pesci, The Irishman
Brad Pitt, Once Upon A Time… In Hollywood

Meilleur film britannique
1917
Bait
For Sama
Rocketman
Sorry We Missed You
The Two Popes

Meilleur début pour un scénariste ou un réalisateur ou un producteur Britannique
Bait, Mark Jenkin (Writer/Director), Kate Byers, Linn Waite (Producers)
For Sama, Waad Al-Kateab (Director/Producer), Edward Watts (Director)
Maiden, Alex Holmes (Director)
Only You, Harry Wootliff (Writer/Director)
Retablo, Álvaro Delgado-Aparicio (Writer/Director)

Meilleur film étranger
The Farewell
For Sama
Pain And Glory
Parasite
Portrait Of A Lady On Fire

Meilleur documentaire
American Factory
Apollo 11
Diego Maradona
For Sama
The Great Hack

Meilleur film d’animation
Frozen 2
Klaus
A Shaun The Sheep Movie: Farmageddon
Toy Story 4

Meilleur réalisateur
Sam Mendes, 1917
Martin Scorsese, The Irishman
Todd Phillips, Joker, 
Quentin Tarantino, Once Upon A Time… In Hollywood
Bong Joon Ho, Parasite

Meilleur scénario
Booksmart, Susanna Fogel, Emily Halpern, Sarah Haskins, Katie Silberman
Knives Out, Rian Johnson
Marriage Story, Noah Baumbach
Once Upon A Time… In Hollywood, Quentin Tarantino
Parasite, Han Jin Won, Bong Joon-Ho

Meilleure adaptation 
The Irishman, Steven Zaillian
Jojo Rabbit, Taika Waititi
Joker, Todd Phillips, Scott Silver
Little Women, Greta Gerwig
The Two Popes, Anthony Mccarten

Meilleure bande-originale
1917, Thomas Newman
Jojo Rabbit, Michael Giacchino
Joker, Hildur Guđnadóttir
Little Women, Alexandre Desplat
Star Wars : The Rise Of Skywalker, John Williams

Avec AFP

CIM Internet