Paris Match Belgique

10 films à (re)voir avec John Travolta

John Travolta dans le film Blow Out

John Travolta dans Blow Out. | © DR

Cinéma et Docu

Faites un tour d’horizon de sa carrière aussi riche qu’éclectique.

 

La Fièvre du samedi soir (1977)

C’est avec Saturday Night Fever que tout a commencé pour John Travolta. L’acteur y campe le rôle de Tony Manero, un jeune italo-américain de 19 ans, tentant d’agrémenter sa morne existence dans son quartier de Brooklyn grâce à ses talents de danseur en se rendant chaque samedi soir dans une boîte disco où il est le roi de la fête. Boule à facettes, pantalon patte d’eph, chemise satinée et vos cheveux sculptés : tous les éléments sont là pour populariser le disco, avec notamment la bande-originale des Bee Gees.

Grease (1978)

John Travolta aurait bien pu ne pas figurer dans cette célèbre comédie musicale, adaptée du spectacle éponyme de Broadway. Il n’était en effet pas le premier choix du réalisateur Randal Kleiser, Henry Winkler l’était. Ce dernier a refusé, même s’il maniait le peigne et la gomina à merveille dans la série Happy Days, où il incarnait Fonzie.

Blow Out (1981)

Échec commercial à sa sortie, Blow Out signera le début d’une mauvaise passe dans la carrière de John Travolta. Près de 40 ans plus tard, il est l’un des films les plus appréciés de Brian De Palma.

Allô maman, ici bébé ! (1989)

Parce qu’un navet n’a jamais tué personne, surtout lorsque celui-ci vous rappelle tant de souvenirs. Mais mauvaise nouvelle : un reboot serait en préparation et pas sûr que Bruce Willis accepte encore de prêter sa voix au bébé.

Pulp Fiction (1994)

Dans les années 90, John Travolta renoue avec la gloire grâce à Quentin Tarantino. Pour son interprétation de Vincent Vega dans le cultissime Pulp Fiction aux côtés de Samuel L. Jackson et Uma Thurman, l’Américain reçoit une pluie de nominations et de récompenses durant la saison des remises de prix de 1995, dont le trophée de la meilleure scène de danse aux MTV Movie Awards.

Lire aussi > 4 danses cultes de John Travolta à (re)voir

Volte-face (1997)

Pour ceux qui regrettent les films d’action explosifs des années 90, Volte-Face, mené d’une main de maître par John Woo, fait revivre avec nostalgie cette période. John Travolta y affronte Nicolas Cage dans un étonnant échange de rôles.

She’s So Lovely (1997)

John Travolta est au cœur d’un triangle amoureux dans ce film réalisé par Nick Cassavetes, et écrit par le père de ce dernier, John Cassavetes.

La Ligne rouge (1998)

Casting cinq étoiles pour ce film de guerre évoquant la bataille de Guadalcanal dans le Pacifique en 1942, qui opposa les Américains aux Japonais lors de la Seconde Guerre mondiale. Sous la direction de Terrence Malick et la musique de Hans Zimmer, John Travolta y incarne le Général de brigade David Quintard.

Basic (2003)

Moins de 10 ans après Pulp Fiction, John Travolta retrouve son coéquipier Samuel L. Jackson dans Basic, où les apparences sont parfois trompeuses.

Love Song (2004)

Autre échec au box-office, mais autre succès critique : Dans Love Song, John Travolta y joue Bobby Long, un ancien professeur de littérature dans le fin fond de la Nouvelle-Orléans, avec qui Purslane Will (Scarlett Johansson) est obligée de cohabiter après la mort de sa mère.

American Crime Story (2016)

Bonus : Dans la première saison d’American Crime Story, John Travolta, métamorphosé, incarne Robert Shapiro, avocat des célébrités et maillon essentiel de la défense d’O.J. Simpson durant son procès en 1995.

CIM Internet