Paris Match Belgique

Brad Pitt refuse le César d’honneur et snobe un fiasco annoncé

brad pitt césars

Chaque année, une star américaine est célébrée lors des César. Chaque année, sauf en 2020. | © VALERIE MACON / AFP.

Cinéma et Docu

L’édition 2020, qui se tient ce vendredi soir à Paris, connaît bien des turbulences.

Une première depuis la création de la cérémonie en 1976. Cette année, les César n’attribueront pas de César d’honneur, tradition qui récompense une star du cinéma américain annuellement. La raison est sûrement à aller chercher du côté des 12 nominations de J’accuse, le dernier long-métrage de Roman Polanski.

Lire aussi > Pourquoi la direction des César démissionne en bloc

Cérémonie sulfureuse

Accusé de viols et d’agressions sexuelles par 12 femmes, dont certaines mineures – il a reconnu avoir drogué puis violé l’une d’entre elles, une jeune fille âgée de 13 ans en Californie, Roman Polanski ne peut plus mettre pied outre-Atlantique. Alors qu’il ne sera pas présent lors de la cérémonie qui se tient ce soir à Paris, les nominations du réalisateur ont vraisemblablement eu raison du César d’honneur, qui devait normalement revenir à Brad Pitt, comme le révèle Le Parisien.

« Brad Pitt avait été approché il y a de longues semaines… Et avait accepté l’offre de l’Académie, avant de finalement se rétracter. Le bureau des César avait ensuite proposé la statuette à d’autres stars américaines, mais les négociations n’ont pas abouti », note le quotidien ce jeudi.

Manque de diversité et opacité

Une situation donc inédite qui vient encore plus ternir le fiasco que sont les récompenses du cinéma français cette année. L’équipe de direction de l’Académie avait démissionné le 13 février dernier, avec à sa tête Alain Terzian, qui supervisait le grand rendez-vous depuis 2003. Il vient d’être remplacé par la productrice Margaret Menegoz, à la tête de la société Les Films du Losange. Elle assurera l’intérim le temps d’organiser une nouvelle assemblée générale, au printemps.

Lire aussi > #BlackCesars : Le cinéma français critiqué pour son manque de diversité

Cette démission collective faisait suite à une tribune, signée par une grande partie de la famille du cinéma français, critiquant le système opaque de l’Académie et le manque de diversité au sein de celle-ci. Encore cette semaine, une trentaine de personnalités ont signé une nouvelle tribune contre le manque de diversité à l’écran.

Présidée par Sandrine Kiberlain, cette 45ème édition sera présentée par Florence Foresti et diffusée sur Be tv ce soir.

CIM Internet