Paris Match Belgique

« Décompte » : À 17 ans seulement, ce jeune Belge livre un court-métrage courageux sur le climat

décompte arthur lafere

Arthur Lafère sur le tournage de son court-métrage. | © Capture d'écran YouTube / Cinergies.be.

Cinéma et Docu
Centré sur le climat et l’environnement (mais pas que), le projet va avoir droit à des projections en salles avant une diffusion sur la Toile.

 

Le court métrage Décompte, qui traite de l’engagement des jeunes pour le climat, sera projeté en salles, tout du moins au cinéma Styx à Ixelles, pendant quatre samedis successifs à compter du 7 mars, a annoncé lundi son réalisateur âgé de 17 ans, Arthur Lafère. Il sera par après diffusé sur la chaîne YouTube du garçon, « Et Clap », à compter du mois de mai.

Lire aussi > WW0 : Une coalition de stars part en « guerre » contre le réchauffement climatique

Il est peu courant qu’un cinéma diffuse un court métrage en première partie des films programmés. Des discussions sont en cours avec d’autres cinémas, festivals et petites chaînes de télévision, sans autre concrétisation pour l’heure.

Combat pour le climat et love story

Le court métrage est centré sur Lucie, une jeune fille de 15 ans qui rejoint ses amies pour participer à une Clean Walk, à savoir un ramassage de déchets. Il parle également de son histoire d’amour avec un petit ami qui vit en Italie et qu’elle aimerait aller voir en train. « Je ne voulais pas montrer simplement une fille qui se battait pour le climat et c’est pour cela que j’ai choisi de faire des scènes dans une Clean Walk », explique Arthur Lafère. « Il y en a de plus en plus à Bruxelles, mais je n’en avais encore jamais vu dans des films. Il y a aussi une histoire parallèle avec un compte à rebours, qui représente le temps pour agir ».

Lire aussi > Clément Viktorovitch veut apporter un nouveau regard sur le réchauffement climatique [VIDÉO]

Arthur Lafère a participé aux différentes manifestations des jeunes organisées les jeudis pour le climat. « Je voulais parler de cette cause en utilisant ma passion du cinéma », continue le jeune réalisateur. « Je sortais d’un tournage en tant que comédien et je voulais continuer à faire des choses dans ce milieu ». Le court métrage a été tourné en 3 jours en novembre. Le projet dans son ensemble s’est étendu sur 8 mois.

Avec Belga

CIM Internet