Paris Match Belgique

Pour « The French Dispatch », Wes Anderson a demandé à tous ses acteurs de regarder ces 5 films cultes

the french dispatch

Bill Murray, Timothée Chalamet, Tilda Swinton ou encore Léa Seydoux : le cast du nouveau Wes Anderson avait des devoirs avant le tournage. | © Searchlight Pictures.

Cinéma et Docu

Des classiques du cinéma français.

Chaque réalisateur y va de sa petite méthode pour préparer ses acteurs au tournage d’un film. Pour The French Dispatch, le dixième long métrage très attendu de Wes Anderson, le cinéaste a demandé à son casting cinq étoiles de regarder cinq classiques du cinéma français.

Lire aussi > Wes Anderson de retour au cinéma avec une ode au journalisme

L’idée ? Aider ses acteurs à restituer l’ambiance de la France du 20ème siècle. Une liste de films dévoilée par Robert Yeoman, le directeur de la photographie de Wes Anderson, interviewé par Indiewire.

« Les Quatre Cents Coups », favori d’Anderson

On y retrouve Vivre sa vie de Jean-Luc Godard (1962), Les Diaboliques d’Henri-Georges Clouzot (1955), Quai des Orfèvres de Clouzot également (1947), Le Plaisir de Max Ophüls (1952) et Les Quatre Cents Coups de François Truffaut. Ce dernier étant, pour Wes Anderson, l’un des meilleurs films jamais réalisés et celui qui lui a donné le goût de la mise en scène.

Le long métrage porté par Tilda Swinton, Benicio del Toro, Bill Murray, Timothée Chalamet ou encore Owen Wilson (pour ne citer qu’eux) met en scène trois histoires issues d’un magazine américain publié dans une ville française fictive du 20ème siècle. « J’ai été immédiatement attiré par ces différentes histoires, chacune originale dans son propre ton et style, raconte Robert Yeoman. Les personnages et le contexte permettaient de nombreuses possibilités créatives et j’étais prêt pour une nouvelle aventure. »

Lire aussi > Wes Anderson : « Deux maîtres japonais pour inspiration : Akira Kurosawa et Hayao Miyazaki »

Une liste de cinq films à voir ou à revoir d’ici la sortie du long-métrage, qui n’a pas encore de date officielle chez nous.

CIM Internet