Paris Match Belgique

Le Festival de Cannes se justifie sur sa décision de préférer un report à une annulation

festival de cannes coronavirus

On ne sait pas encore quand sera décernée la tant convoitée Palme d'or ? | © Valery HACHE / AFP.

Cinéma et Docu

La manifestation culturelle n’a pas souhaité annuler son édition de 2020. Elle expose ses raisons sur son site.

 

Après avoir annoncé, la semaine dernière, le report de la 73éme édition du Festival de Cannes en raison de la pandémie de coronavirus, ses organisateurs ont expliqué pourquoi ils avaient préféré cette solution à une annulation complète de la manifestation culturelle.

Lire aussi > Festival de Cannes : Mais d’où vient la sacro-sainte tradition du tapis rouge ?

« Si Cannes est essentiellement célèbre pour sa dimension artistique et médiatique, il joue un rôle primordial dans l’économie du cinéma mondial. Quand la décision d’annuler sa tenue en mai a été envisagée, les professionnels de la filière nous ont demandé de ne pas renoncer à l’organiser. Nous avons donc décidé, après une rapide et large consultation nationale et internationale, qu’il fallait étudier toutes les pistes permettant un report plutôt qu’une annulation pure et simple, » peut-on lire dans une session « questions-réponses » publiée sur le site du festival.

Considéré comme une rampe de lancement pour de nombreux films indépendants, le Festival de Cannes endosse en effet un rôle très important dans l’industrie cinématographique. Le succès mondial de Parasite, l’année dernière, a débuté à Cannes, avec une Palme d’or.

Plusieurs films très attendus cette année, comme Benedetta de Paul Verhoeven, avec Virginie Efira, comptent beaucoup sur cette plateforme pouvant offrir une belle publicité à des film réputés difficiles d’accès.

« À l’écoute de l’évolution de la situation sanitaire mondiale »

Le Marché du Film, ainsi que les sections parallèles (Semaine de la critique, Quinzaine des réalisateurs, ACID), sont aussi concernés par ce report. Si le festival continue de réfléchir à des solutions, la manifestation reste « à l’écoute de l’évolution de la situation sanitaire mondiale.« 

« In fine, ce sont les instances publiques qui donneront le feu vert, comme elles nous ont autorisées à annoncer un possible report. »

Lire aussi > Le Festival de Cannes et la contrainte (morale) des talons hauts

Si les accréditations restent pour l’heure ouvertes, la conférence de presse d’annonce de la sélection, prévue pour le 16 avril, a été repoussée : « Si le Festival est confirmé pour fin juin ou début juillet, elle aura lieu environ un mois avant, à Paris, à une date qui reste à définir. »

CIM Internet