Paris Match Belgique

Non, Jack et Rose n’auraient pas pu survivre à deux sur la porte dans Titanic

Non, Jack et Rose n'auraient pas pu survivre à deux sur la porte dans Titanic

De nombreux internautes auraient voulu une "happy ending" avec les deux héros sur la planche. | © 20th Century Fox

Cinéma et Docu

Il est temps de rétablir l’honneur de Rose : elle n’a pas laissé mourir Jack. Tout est une question de physique.

 

C’est un film qui aura marqué toute une génération. L’histoire de Rose Calvert (issue d’une famille aisée) qui tombe éperdument amoureuse de Jack Dawson (un artiste voyageant en troisième classe) lors d’un voyage sur le célèbre Titanic. Durant leur traversée, le bateau heurte un iceberg. L’eau monte rapidement, et le bateau finit par couler. Alors que Rose avait initialement embarqué sur un canot de sauvetage, elle décide de retourner sur le navire pour sauver Jack, prisonnier dans une cellule. Après que le bateau ait coulé, les deux amants se retrouvent dans l’eau glacée de l’Arctique, avec pour seul radeau une porte en bois. Jack laisse Rose prendre place sur ce radeau de fortune, et finit par mourir de froid.

Lire aussi > Pourquoi cette folle théorie sur « Titanic » rend dingue les internautes

Et c’est un débat qui fait rage depuis de nombreuses années. Des internautes affirment avec ferveur qu’une autre fin, beaucoup plus heureuse, aurait pu avoir lieu. Argument avancé : il y avait bien de la place pour deux personnes sur cette porte en bois. Et certains sont même allés jusqu’à justifier leur théorie avec des photos.

Pourtant voilà, le problème ne vient pas de la place disponible sur le morceau de bois, mais de la pression exercée. The Guardian s’est intéressé de près à cette douloureuse question, et a décidé de rétablir la vérité. Premièrement, Rose n’était pas à proprement parlée sur une porte, mais plutôt sur “un morceau de châssis de porte en bois de chêne”, à en croire les débris du véritable paquebot. Mais surtout, la théorie des internautes est mise à mal par un problème de flottabilité.

En effet, en s’appuyant sur des calculs effectués par le site Physics Central, le journal britannique confirme que le poids des deux amants aurait été trop fort pour que le radeau puisse flotter. Concrètement, la force exercée par les deux corps équivaudrait à 3 184 newtons, alors que pour flotter dans l’eau salée, la force exercée sur le morceau de bois ne devrait pas excéder 2 490 newtons. Si Jack était également monté sur la planche, la fin n’aurait pas été plus heureuse, mais bien plus tragique avec la mort certainement de Jack et de Rose.

Un argument de taille, et scientifique, qui devrait clore le débat une bonne fois pour toute.

CIM Internet