Paris Match Belgique

Paris Hilton confie avoir joué le rôle d’une « blonde idiote » et raconte en détail son traumatisme vécu adolescente

Paris Hilton confie avoir joué le rôle d'une "blonde idiote" et raconte en détail son traumatisme vécu adolescente

Paris Hilton, le 27 janvier 2020. | © LISA O'CONNOR / AFP

Cinéma et Docu

Dans un documentaire publié ce lundi sur YouTube, Paris Hilton prend la parole sur la violence dont elle a été victime étant adolescence.

 

C’est une Paris Hilton sous un nouveau jour que l’on découvre. Dans This is Paris, un documentaire publié lundi sur sa chaîne YouTube, la jeune femme raconte avoir joué un rôle de « blonde idiote » pendant de nombreuses années. Le documentaire de presque deux heures a déjà été visionné plus de 3 millions de fois en seulement 3 jours. « J’ai joué ce personnage pendant si longtemps… mais ce n’est pas moi », dit-elle alors que l’on revoit un passage de « The Simple Life » où la jeune fille demande ce qu’est « Walmart », la plus grande chaîne de supermarchés américains. En pleine promotion de son documentaire, Paris Hilton s’est confiée sur son personnage lors de l’émission australienne « Sunrise ». « Pendant tout ce temps, j’ai joué un rôle, donc le monde ne m’a jamais vue telle que je suis vraiment », a-t-elle expliqué. « Le vrai moi, c’est quelqu’un de brillant. Je ne suis pas une blonde idiote, je suis juste très douée pour faire semblant d’en être une. Je ne veux pas qu’on se souvienne de moi comme quelqu’un de simplet, mais comme la femme d’affaires que je suis. »

Pour mieux incarner son personnage, elle a notamment modifié sa voix, beaucoup plus aiguë que sa voix naturelle. Dès le début, elle insiste sur ce point en répétant la phrase « This is Paris Hilton » avec des voix plus ou moins graves. Elle avait déjà abordé la question de sa « fausse voix » dans une interview en 2016 : « Mon autre voix, c’est celle de bébé que j’avais l’habitude d’utiliser dans « The Simple Life », mais en réalité j’ai une voix plus grave dans la vraie vie ». 

« J’avais l’impression de devenir folle »

La jeune femme souhaite aujourd’hui lever le mystère autour de sa personne, et montrer qui elle est vraiment. Elle partage de manière très naturelle ses doutes et ses inquiétudes, et sa difficulté parfois à se défaire de son personnage. « Désolée, j’ai tellement pris l’habitude de jouer un rôle qu’il m’est difficile d’être normale », lance-t-elle notamment au volant de sa voiture. « Il y a des fois où je ne sais même pas qui je suis. J’avais juste ce plan, puis j’ai créé cette marque, ce personnage et cette personnalité, et je suis restée coincée avec elle depuis. Je n’étais pas comme ça avant. »

Et en effet, la star américaine raconte un événement qui l’a profondément marquée durant son adolescence, dont elle fait encore des cauchemars et qui l’a changé à jamais. Tout commence quand sa famille arrive à New York. Venant d’une famille connue, elle se fait harceler à l’école par ses camarades et vit difficilement l’éducation stricte que lui inculquent ses parents. Elle décide alors de se révolter et commence à sortir la nuit dans des clubs.

Lire aussi > Paris Hilton : Le harcèlement dont elle a été victime va être dévoilé dans un documentaire

Après plusieurs établissements pour adolescentes difficiles, elle est envoyée à Provo Canyon School dans l’Utah. Deux hommes viennent l’enlever alors qu’elle est en train de dormir chez ses parents. « Provo Canyon School était la pire du pire. Tu étais assis sur une chaise, fixant le mur toute la journée, en te faisant crié dessus ou frappé », explique-t-elle. Les adolescentes recevaient également des médicaments qu’elles étaient obligées de prendre, sans savoir ce que c’était vraiment. Beaucoup de jeunes avaient des pensées suicidaires, explique-t-elle, alors pour ne pas devenir pareille, elle décide de cacher les médicaments dans un mouchoir. Les encadrants découvrent finalement la supercherie et l’envoient en isolement. « Ils nous faisaient retirer nos vêtements et rester là-dedans pendant 20 heures. J’avais l’impression de devenir folle. J’étais frigorifiée, affamée, seule et effrayée », explique-t-elle. Un secret qu’elle a gardé et qu’elle ne pouvait pas partager avec sa famille, de peur d’être puni par la suite.

À la fin du documentaire, Paris Hilton retrouve quatre anciennes amies de cette école qui racontent également leurs passés traumatisants. Certaines expliquent avoir souffert de sévices sexuels, psychologiques et physiques. Elles décident aujourd’hui de prendre la parole pour la campagne Breaking Code Silence afin que plus aucun jeune n’ait à souffrir de la même chose.

CIM Internet