Paris Match Belgique

Festival de Cannes : Vincent Lindon et l’équipe du film « Rodin » foulent le tapis rouge

De gauche à droite : le réalisateur français Jacques Doillon, l'acteur français Vincent Lindon et l'actrice belge Severine Caneele. | © (From L) French director Jacques Doillon, French actor Vincent Lindon and Belgian actress Severine Caneele pose as they arrive on May 24, 2017 for the screening of the film 'Rodin' at the 70th edition of the Cannes Film Festival in Cannes, southern France. / AFP PHOTO / Alberto PIZZOLI

Cinéma et Docu

Aux côtés de Jacques Doillon, Izïa Higelin et Séverine Caneele, celui qui incarne Rodin à l’écran a effectué la traditionnelle montée des marches.

L’équipe du film « Rodin » de Jacques Doillon a foulé le tapis rouge du Festival de Cannes ce mercredi après-midi dans le cadre de la projection officielle du film, retenu en compétition. Vincent Lindon, qui incarne le sculpteur français à l’écran, Izïa Higelin, qui lui donne la réplique dans le rôle de sa maîtresse Camille Claudel, ainsi que la Belge Séverine Caneele, qui joue l’épouse de Rodin, ont monté les marches aux côtés du réalisateur en personne.

Lire aussi : Toutes les stars réunies pour la photo-anniversaire du 70e Festival de Cannes

Coproduit par Artémis Productions, la RTBF et Voo/Be tv, le long métrage se penche, comme son titre l’indique, sur la célèbre figure de l’histoire de l’art qu’était Auguste Rod in. Le b iopic se concentre sur les années 1880 qu’Auguste Rodin a passées à Paris et sa passion avec la sculptrice et artiste-peintre Camille Claudel.

(De gauche à droite) Izia Higelin, Jacques Doillon, Vincent Lindon, Severine Caneele, la productrice Kristina Larsen et le producteur Vincent Maraval. © AFP PHOTO / Alberto PIZZOLI

Troisième fois en lice pour la Palme d’or

Parti d’un projet de documentaire dans le cadre du centenaire de la mort de l’artiste, Jacques Doillon a glissé progressivement vers la fiction. Avec ce film, le réalisateur est en lice pour la Palme d’or pour la troisième fois de sa carrière après « La Drôlesse » en 1979 et « La Pirate » en 1984.

Vincent Lindon revient lui à Cannes, deux ans après y avoir remporté le Prix d’interprétation masculine pour « La Loi du marché ». Quant à Séverine Caneele, elle s’était vu attribuer le Prix d’interprétation féminine, ex-æquo avec Émilie Dequenne, en 1999 pour « L’Humanité ».

Lire aussi : 70 ans de Festival de Cannes en 3 minutes

Izïa Higelin signe pour sa part sa première collaboration avec Jacques Doillon, lequel avait déjà fait tourner son père Jacques Higelin par le passé.

(Avec Belga)

CIM Internet