Paris Match Belgique

3 nouvelles séries pour rester au chaud et survivre à cette neige

Le Serpent : l'histoire vraie à découvrir | © D.R.

Cinéma et Docu

Ce froid et cette neige vous donnent envie de rester sous la couette et de cocooner ? Nous partageons le coup de flemme et vous proposons trois nouvelles séries intrigantes et déconcertantes. Prévoyez du temps … il est difficile de s’arrêter.

 

1. Vol au musée : le plus grand cambriolage de l’histoire de l’art

Sorti aujourd’hui.

18 mars 1990. Nous sommes en début de matinée à Boston, et l’un des vols d’art les plus lucratifs au monde a lieu. En pleine Saint-Patrick, quelques fêtards déambulent encore dans les rues. Déguisés en agents de la police de Boston, deux hommes mettent la main sur 13 œuvres dans un des plus célèbres musées de Boston : l’Isabella Stewart Gardener Museum. Et pas n’importe quelles œuvres. Le gain s’élèverait à 500 millions de dollars.

Aucune arrestation n’a été effectuée pour l’heure et aucune œuvre n’a été retrouvée. Le docu-série jette un regard en cinq épisodes sur l’ensemble de la saga. Elle offre des allers-retours dans le temps pour proposer des théories et tenter d’identifier des suspects.

2. Qui a tué Sara

La série mexicaine dans le top 10 de Netflix qu’il faut s’empresser de regarder. Qui a tué Sara c’est un drame aux accents de telenovela (« télé romances » produits essentiellement en Amérique Latine, ndlr) à propos d’une tierce personne qui affronte une puissante famille mexicaine. Cet outsider c’est Alex, condamné à tort pour la mort de sa sœur, Sara, lorsqu’ils étaient adolescents. Libéré après 18 années de prison il rejoint sa ville natale, avec un désir de vengeance incommensurable voire sans limite. S’ensuit une enquête captivante et des découvertes déroutantes.

Lire aussi > « Madame Claude » : Le film sur la plus célèbre proxénète française arrive bientôt sur Netflix

3. Le Serpent

Si vous ne l’avez pas encore vu, il n’y a aucune raison de passer à côté de ce drame criminel, inspiré de faits réels.

Située dans le Bangkok des années 70, la mini-série retrace l’histoire de Charles Sobhraj, un escroc et surtout le tueur en série le plus notoire d’Asie. Charles Sobhraj se faisait passer pour un négociant en pierres précieuses, mais il deviendra rapidement « le Serpent », qui renvoie à son aptitude à échapper à la police pour la vingtaine d’assassinats qu’il aurait commis.

Diffusé pour la première fois sur la BBC en début d’année, on suit sur 8 épisodes l’enquête du diplomate néerlandais Herman Knippenberg sur la disparition de deux randonneurs néerlandais qui le mènera, vous vous en doutez, au « Serpent ».

Pour l’histoire, Charles Sobhraj a passé 21 ans derrière les barreaux, où il a tenté de s’évader. Après avoir purgé sa peine, il fait une grave erreur : il décide de se rendre au Népal où un chef d’accusation persiste contre lui pour un double meurtre. Rapidement il se voit renvoyer derrière les barreaux. Aujourd’hui, à l’âge de 77 ans, il s’y trouve encore.

CIM Internet