Paris Match Belgique

Scarlett Johansson pousse un énorme coup de gueule contre le sexisme lors des interviews

scarlett johansson sexisme

L'actrice en novembre 2019. | © VALERIE MACON / AFP.

Cinéma et Docu

Et elle a une cible toute désignée, la Hollywood Foreign Press Association, qui organise les Golden Globes et est régulièrement accusée de comportements malveillants envers les femmes et les minorités.

Scarlett Johansson a déclaré ce week-end avoir été confrontée à des questions et remarques sexistes lors de conférences de presse avec les membres de la HFPA, soit la Hollywood Foreign Press Association, un groupe de journalistes dont les méthodes sont ouvertement dénoncées. Scarlett Johansson s’est jointe aux appels de l’industrie à boycotter les événements organisés par ces responsables.

Lire aussi > Christine and the Queens dénonce le sexisme dans l’industrie musicale avec un message fort

Une réforme en profondeur ?

« On attend des acteurs en pleine promotion d’un film qu’ils assistent aux conférences de presse ainsi qu’aux remises de prix. Dans le passé, cela a souvent signifié être confronté à des questions et remarques sexistes de la part de certains membres de la HFPA, à la limite du harcèlement sexuel. C’est exactement la raison pour laquelle j’ai refusé, pendant de nombreuses années, de participer à leurs conférences. »

D’autres artistes ont pris leurs distances, comme l’acteur Marc Ruffalo et Ted Sarandos, le boss de Netflix. Scarlett Johansson plaide aujourd’hui pour une réforme au sein même de cette organisation.

Lire aussi > La vidéo du premier casting de Scarlett Johansson refait surface sur Twitter

L’association a admis en février dernier qu’il n’y a pas un seul journaliste noir dans leur liste actuelle de 87 membres. Les responsables ont promis de passer à au moins 100 membres d’ici 2022, en s’engageant à ce qu’au moins 13 journalistes noirs soient ajoutés au groupe.

Avec Belga

CIM Internet