Paris Match Belgique

Margot Robbie raccroche son costume d’Harley Quinn, un rôle « épuisant »

Margot Robbie raccroche son costume d'Harley Quinn jusqu'à nouvel ordre

Margot Robbie. | © Frederic J. Brown / AFP

Cinéma et Docu

L’actrice australienne a incarné trois fois Harley Quinn en seulement cinq ans.

 

Margot Robbie a annoncé qu’elle n’incarnerait plus le personnage d’Harley Quinn, un rôle qu’elle trouve « épuisant ». Après avoir joué la complice du Joker dans plusieurs films DC Comics – Suicide Squad (2016), Birds of Prey (2020) et le prochain film de James Gunn, The Suicide Squad – l’actrice américaine ne devrait plus rempiler.

Lire aussi > Margot Robbie sera à l’affiche du prochain Pirates des Caraïbes

« Les tournages de Birds of Prey et The Suicide Squad se sont en quelque sorte enchaînés sans interruption, alors je me suis un peu dit que j’avais besoin de me séparer d’Harley, parce qu’elle est épuisante. Je ne sais pas quand est-ce qu’on la reverra. Je suis aussi intriguée que tout le monde », a confié l’actrice dans une interview accordée à Entertainment Weekly.

« Chaque film se suffit à lui-même dans l’univers cinématographique de DC »

Elle a aussi été choquée d’apprendre lors de l’interview que Zack Snyder avait tué le personnage d’Harley Quinn dans sa version de The Justice League, sorti plus tôt cette année. Une décision qu’elle approuve malgré son étonnement, expliquant que chaque film de l’univers DC est indépendant des autres, à l’inverse des films Marvel. « Je pense en fait que les films de l’univers DC ressemblent beaucoup aux comics. Vous prenez un comics dans lequel il y a une péripétie, et lorsque vous prenez le comics suivant, peut-être que le personnage n’est pas vivant […]. Chaque film se suffit à lui-même, je pense que ça fonctionne dans le monde des comics, et je pense que ça s’applique aussi à l’univers cinématographique de DC. Ce n’est pas comme Marvel où tout est lié de manière évidente et linéaire. On a l’impression qu’il y a tant d’histoires, de mondes, et de films qui se passent au même moment, tout comme dans les comics. »

Margot Robbie raccroche son costume d'Harley Quinn jusqu'à nouvel ordre
© DC Comics

Une liberté et une indépendance qui est plutôt bénéfique pour les réalisateurs, selon Margot Robbie. « Cela ne change pas nécessairement ce que d’autres personnes sont capables de faire avec cet univers. Ce qu’un réalisateur décide, je ne pense pas que cela dicte ce qu’un autre réalisateur pourrait être capable de reprendre et de faire avec le monde et les personnages, et c’est ce qui est amusant. Je pense que c’est un aspect attrayant pour les réalisateurs dans le monde DC, ils peuvent se l’approprier, comme l’a fait James (Gunn). »

CIM Internet