Paris Match Belgique

Voici le film ultra dérangeant qui a reçu la Palme d’Or du Festival de Cannes cette année

cannes palme d'or

Julia Ducournau pose avec la Palme d'or du meilleur film pour 'Titane' lors du 74e Festival de Cannes, le 17 juillet 2021. | © Shootpix/ABACAPRESS.COM.

Cinéma et Docu

C’est la deuxième femme a recevoir la Palme d’or du Festival de Cannes, 28 ans après Jane Campion et La Leçon de piano.

On connaît désormais le palmarès de la 74e édition du prestigieux Festival de Cannes. C’est Titane, le film dérangeant et ultra violent de la réalisatrice française Julia ducourneau qui a décroché la Palme d’or. Ce film d’horreur avait mis la Croisette en état de choc avec ses images apparemment insoutenables. Mais son caractère sidérant semble avoir séduit le jury présidé par Spike Lee !

Lire aussi > Acclamée, Sharon Stone dégaine la « plus belle robe » du Festival de Cannes

On vous parlait récemment de l’importante transformation physique subie par Vincent Lindon pour les besoins du film. À ses côtés, on retrouve Agathe Rousselle et Garance Marillier. Le pitch de ce film interdit aux moins de 16 ans ? « Après une série de crimes inexpliqués, un père retrouve son fils disparu depuis 10 ans. Titane : Métal hautement résistant à la chaleur et à la corrosion, donnant des alliages très durs ».

Le palmarès complet

Quant aux autres prix décernés ce soir là, on retrouve les gagnants ex-aequo du Grand Prix : Un héros d’Asghar Farhadi et Compartiment n°6 de Juho Kuosmanen. Le Prix de la mise en scène a quant à lui été décerné à Leos Carax et son film Annette porté par Adam Driver et Marion Cotillard.

Lire aussi > Cannes 2021 : Pio Marmaï pris dans une polémique inutile

Le Prix du scénario a été remporté par Ryusuke Hamaguchi et Takamasa Oe pour Drive my Car de Ryusuke Hamaguchi, un très beau film, mais qui dure trois heures. Le Prix du jury a été décerné à ex-aequo à Le genou d’Ahed de Nadav Lapid et Memoria d’Apichatpong Weerasethakul. Le prix de la meilleure interprétation féminine a été accordée à Renate Reinsve pour Julie (En 12 Chapitres) de Joachim Trier et la meilleure interprétation masculine à Caleb Landry Jones pour Nitram de Justin Kurzel.

CIM Internet