Paris Match Belgique

Nous, les enfants de Belmondo

Jean-Paul Belmondo incarne un genre de cinéma aujourd'hui disparu. Un géant du 7e art français... | © Photo by - / AFP

Cinéma et Docu

L’annonce de la disparition de l’immense Jean-Paul Belmondo a créé une vague de tristesse et va laisser un vide dans le coeur de ses « enfants »…

 

Par Laurent Depré

Il fallait bien qu’un mauvais jour, cette information tombe et nous sape le moral…. Pour beaucoup de générations, dont la mienne, cet acteur populaire incarnait tout d’abord une rencontre avec un certain cinéma, avec les grands films du dimanche soir. Un cinéma qui s’articulait autour de l’image d’un type sûr de lui, sportif, charmeur, bagarreur, au verbe haut, spirituel dans son genre, et qui en entrant dans une pièce attirait sur lui les regards des deux sexes. Une époque…

Belmondo doit probablement être l’un des acteurs dont le public a vu beaucoup de ses films et à de (très) nombreuses reprises. Encore aujourd’hui, lorsque le générique du Professionnel a le malheur de croiser le zapping, les chances de se replonger pour la énième fois dans ce « western » français sont grandes. Dépassé le cinéma de Bébel ? Certainement. Mais il ne fut surtout jamais égalé. Quelques dignes successeurs furent annoncés au fil des années mais l’envergure ne fut jamais la même. Et de loin…

Quelques heures après cette triste annonce,on se souvient surtout de l’acteur magnifique, du guignolo, du marginal, du solitaire, de l’incorrigible… Belmondo s’était déjà pratiquement retiré il y a deux décennies du cinéma et du théâtre mais il est et restera dans le coeur de ses « enfants ».

CIM Internet