Paris Match Belgique

Sidney Poitier, première star noire à remporter l’Oscar du meilleur acteur, est décédé

Sidney Poitier

Il avait 94 ans. | © Belga Image

Cinéma et Docu

L’Américano-Bahaméen Sidney Poitier, premier homme noir à avoir remporté l’Oscar du meilleur acteur, est décédé à l’âge de 94 ans, rapportent vendredi des médias britanniques et américains.

Il avait remporté la prestigieuse statuette en 1964 pour « Lilies of the Field » (« Le Lys des champs », en français). Il avait aussi reçu en 2002 un Oscar d’honneur pour ses « performances exceptionnelles, son apparition unique sur le grand écran, son style et son intelligence en tant que représentant de l’industrie cinématographique ». Le ministre des Affaires étrangères des Bahamas, Fred Mitchell, a confirmé l’information à plusieurs médias. « Nous avons perdu une icône, un héros, un mentor, un combattant, et un trésor national« , a aussi écrit le vice-Premier ministre des Bahamas Chester Cooper sur sa page Facebook à propos de l’acteur de « La Chaîne » ou encore de « Dans la chaleur de la nuit », sans mentionner la cause de son décès.

Lire aussi > Le film « Un Monde » représentera la Belgique aux Oscars en 2022

Sidney Poitier est né « par hasard » à Miami le 20 février 1927 : ses parents habitaient aux Bahamas mais étaient en vacances dans la ville floridienne lorsque l’accouchement s’est déclenché. L’acteur a dès lors obtenu la double nationalité : bahaméenne et américaine. Son père était un pauvre cueilleur de tomates et Sidney Poitier a dû quitter l’école à l’âge de 13 ans. Après plusieurs petits boulots, comme vendeur de rue ou assistant médical dans l’armée par exemple, il s’est présenté à une audition de l’American Negro Theater à New York. D’abord rejeté en raison de son accent bahaméen, il a finalement été accepté, après avoir pris des leçons de prononciation.

Des rôles engagés

Sidney Poitier a tenu le rôle principal de plusieurs longs métrages se penchant sur la discrimination raciale. Dans « Guess who’s coming to dinner » (Devine qui vient dîner) en 1967, il interprète le futur gendre d’un couple blanc. C’était la première fois qu’un homme noir embrassait une femme blanche dans un film hollywoodien, même si la scène a été filmée à travers le rétroviseur d’un taxi. La même année, Sidney Poitier incarnait dans le thriller « In the heat of the night » (Dans la chaleur de la nuit) un détective du nord des États-Unis aux prises avec un shérif raciste du sud du pays.

Lire aussi > L’actrice américaine oscarisée Olympia Dukakis est morte

Sidney Poitier était considéré à la fin des années 1960 comme l’acteur le mieux payé au monde. Il a également obtenu du succès en tant que réalisateur avec ses films « The Buck and the Preacher » (Buck et son complice, 1972) et « Let’s Do It Again » (1975). Il y incarnait également l’un des rôles principaux. En 2009, le président Barack Obama avait remis à Sidney Poitier la médaille présidentielle de la liberté, la plus haute distinction pour les citoyens américains.

Par Belga 

CIM Internet