Paris Match Belgique

Magrittes du cinéma 2022 : Voici les grands gagnants de la soirée

Un Monde a été récompensé pour son casting, avec notamment les meilleurs espoirs féminin et masculin. | © Belga

Cinéma et Docu

Après deux ans d’absence, les Magrittes du Cinéma 2022 se tenaient ce week-end à Bruxelles. Ils ont récompensé les noms du cinéma belge dans 22 catégories. Voici ce qu’il faut retenir de cette onzième édition.

 

Présidée par le réalisateur carolo Thierry Michel, cette édition a un goût tout particulier. À cause du Coronavirus, les Magrittes du cinéma n’ont plus été organisés depuis 2020. Mais cette année 2022 renoue avec les Oscars belges. Au Mont des Arts, les réalisateurs, acteurs et autres scénaristes du plat pays ont reçu leur petite statuette argentée. Voici les grands gagnants de cette soirée.

Carton plein pour Un Monde et Une vie démente

Nommé dans une petite dizaine de catégories, Un Monde  a reçu la récompense prestigieuse du meilleur premier film. Son casting a été mis à l’honneur, avec les meilleurs espoirs belges de 2022. La meilleure espoir féminin est la jeune carolo Maya Vanderbeque. Et son jeune collègue, Günter Duret, a reçu le Magritte du meilleur espoir masculin.

Lire aussi > Victoires de la musique 2022: triomphe d’Orelsan et de Clara Luciani

Le casting a également été récompensé par le Magritte de la meilleure actrice dans un second rôle pour Laura Verlinden. Le film a également reçu les Magrittes de la meilleurs réalisation, du meilleur montage et du meilleur son. Un Monde a égalé Une vie démente au nombre de Magrittes pour cette cérémonie de 2022.

Tenant du record de nominations, Une vie démente est le meilleur film de la soirée. Il a été récompensé du Magritte du meilleur acteur pour Jean Le Peltier et de la meilleure actrice pour Jo Deseure. Le long métrage belge a aussi été récompensé pour le meilleur scénario, les meilleurs décors, les meilleurs costumes et le meilleur second rôle, pour Gilles Remiche.

Jean Le Peltier a reçu le Magritte du meilleur acteur pour Une vie démente.

Autres gagnants de la soirée, le Magritte du meilleur documentaire a été décerné à Paloma Sermon-Daï, pour son premier film, Petit Samedi. Le Magritte du meilleur film étranger en coproduction a été décerné à Titane, de Julia Ducournau.

La liste complète des lauréats

  • Le meilleur film : Une vie démente, de Ann Sirot & Raphaël Balboni.
  • Le meilleur premier film : Un monde, de Laura Wandel.
  • Le meilleur documentaire : Petit Samedi, de Paloma Sermon-Daï.
  • La meilleure réalisation : Laura Wandel, pour Un monde.
  • Le meilleur scénario : Ann Sirot et Raphaël Balboni, pour Une vie démente.
  • Le meilleur film flamand : La civil, de Teodora Ana Mihai.
  • Le meilleur film étranger en coproduction : Titane, de Julia Ducournau.
  • Le meilleur court métrage de fiction : Sprötch, de Xavier Seron.
  • Le meilleur court métrage d’animation : On est pas près d’être des super héros, de Lia Bertels.
  • Le meilleur court métrage documentaire : Mother’s, de Hippolyte Leibovici.

 

  • La meilleure actrice : Jo Deseure, pour Une vie démente.
  • Le meilleur acteur : Jean Le Peltier, pour Une vie démente.
  • La meilleure actrice dans un second rôle : Laura Verlinden, pour Un monde.
  • Le meilleur acteur dans un second rôle : Gilles Remiche, pour Une vie démente.
  • Le meilleur espoir féminin : Maya Vanderbeque, pour Un monde.
  • Le meilleur espoir masculin : Günter Duret, pour Un monde.

 

  • La meilleure image : Ruben Impens, pour Titane.
  • Le meilleur son : Mathieu Cox, Corinne Dubien, Thomas Grimm-Landsberg et David Vranken, pour Un monde.
  • Les meilleurs décors : Lisa Etienne, pour Une vie démente.
  • Les meilleurs costumes : Frédérick Denis, pour Une vie démente.
  • La meilleure musique originale : Vincent Cahay, pour Adoration.
  • Le meilleur montage : Nicolas Rumpl, pour Un monde. 

 

  • Le Magritte d’Honneur : Marion Hänsel, à titre posthume.
CIM Internet