Paris Match Belgique

Jared Leto («Morbius») : «Il y a une bataille entre le bien et le mal»

jared leto

Jared Leto à la première de "Morbius" en mars 2022. | © Oscar DEL POZO / AFP.

Cinéma et Docu

Jared Leto, à l’affiche de Morbius, était au Gaumont Champs-Élysées à Paris, mardi dernier. Pour l’occasion, l’acteur de 50 ans a répondu aux questions de Paris Match.

D’après un article Paris Match France de Louise Thewys

Mardi dernier, Jared Leto était au Gaumont Champs-Élysées pour présenter en avant-première son tout dernier film Marvel de Sony Pictures, Morbius. Un moment que fans et adeptes de Marvel n’ont pas voulu manquer. Sous les applaudissements des spectateurs, entre taquineries et quelques phrases en français, l’acteur de 50 ans a partagé son plaisir d’être sur scène à Paris. Sur le ton de l’humour, le comédien a notamment souligné que pour qu’il puisse retrouver son personnage, il espérait que le public prenne «plaisir» à regarder son long-métrage.

Dans le film, en salles ce mercredi, Jared Leto interprète le rôle-titre, Michael Morbius, éminent docteur souffrant d’une maladie sanguine rare depuis son plus jeune âge. Déterminé à trouver un remède, ce dernier tente un pari désespéré, épaulé par sa collègue, Martine Bancroft, incarnée par Adria Arjona. Si l’expérience semble d’abord être un succès, bien évidemment, tout ne se passera pas comme prévu. Entre ses nouvelles pulsions, sa vie d’avant et ses ennemis, le prestigieux médecin devra se doter de beaucoup de courage pour affronter les nombreuses difficultés qui se dresseront devant lui.

«Je pense que le docteur Michael Morbius est une bonne personne, mais il y a ici une vraie bataille entre le bien et le mal», a confié Jared Leto. Pour le comédien américain, l’intrigue représente un peu «une part du côté sombre de l’univers Marvel avec des éléments horrifiques». Après Venom, Wolverine, Rogue, ou encore Magneto, l’univers Marvel accueille donc un nouvel anti-héros vampirique, Michael Morbius.

 

Mots-clés:
cinéma Jared Leto morbius
CIM Internet