Paris Match Belgique

Les frères Dardenne ont une nouvelle fois bouleversé le festival de Cannes… Vers une autre Palme ?

Le duo, habitué de la Croisette, a présenté dix films à Cannes depuis 1996. | © ©Photo by Valery HACHE / AFP

Cinéma et Docu

Le film « Tori et Lokita » des frères Dardenne a été ovationné durant de longues minutes mardi à l’issue de sa projection au Festival de Cannes.

 

Avec ce neuvième long métrage présenté en compétition, les cinéastes reviennent avec un récit poignant sur la clandestinité, plongeant dans l’histoire de deux jeunes exilés au lien indéfectible, venus s’établir en Belgique. « Ce film c’est pour tous les Tori et Lokita qui se trouvent en Europe. C’est pour continuer à exiger qu’on change les lois dans les pays européens pour l’accueil des migrants et particulièrement des jeunes exilés », ont déclaré les Dardenne, sous les applaudissements du public.

Pour les rôles principaux, les frères ont fait appel à deux jeunes comédiens sans expérience, Pablo Schils et Joely Mbundu, très émus mardi par l’accueil que leur a réservé l’assemblée.
Le duo, habitué de la Croisette, a présenté dix films à Cannes depuis 1996, le premier à la Quinzaine des réalisateurs et les neuf autres en compétition, notamment « Le Silence de Lorna » (2008), « Le Gamin au vélo » (2011), « Deux jours, une nuit » (2014) ou plus récemment « Le Jeune Ahmed » (2019). Mais aussi « Rosetta » en 1999 et « L’Enfant » en 2005, qui ont valu à Luc et Jean-Pierre Dardenne deux Palmes d’or.

Avec Belga

CIM Internet