Paris Match Belgique

Trois choses que vous ne saviez pas sur le Père Noël est une ordure

Voici quelques secrets de tournages et autres infos que vous ignoriez sur Le Père Noël est une ordure.  | © Le Père Noël est une ordure.

Cinéma et Docu

La célèbre comédie est sortie il y a tout juste quarante ans au cinéma.

 

En 1982 sortait dans les salles de cinéma une comédie devenu culte pour des générations entières. Le réalisateur aurait aimé qu’elle sorte pendant les périodes de Noël, mais elle est diffusée au cinéma en été. Le Père Noël est une ordure, tiré de la pièce de la troupe du Splendid du même nom, est réalisée par Jean-Marie Poiré. Il met en scène les acteurs très reconnus dans leur domaine : Christian Clavier, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte, Michel Blanc, Josiane Balasko, Marie-Anne Chazel et Bruno Moynot. Voici quelques secrets de tournages et autres infos que vous ignoriez sur Le Père Noël est une ordure. 

Le tableau jumeau

Dans le film, Pierre décide pour ce réveillon de Noël d’offrir à Thérèse un tableau qu’il a lui-même peint. Il illustre cette femme avec un porc. Dans la pièce de théâtre originale, la scène est similaire. Mais le tableau n’est pas le même. Par contre, c’est le même artiste qui a peint les deux tableaux : Bernard Desnoyers. Aujourd’hui, le tableau utilisé pour tourner le film est entre les mains de son auteur, qui a conservé l’œuvre. Celui de le pièce de théâtre, lui, a été vendu à l’acteur Jean-Claude Dreyfus.

Un titre controversé

A sa sortie, le film peine à se faire une place dans les salles obscures. En cause : son titre jugé trop irrévérencieux. La RATP et la Ville de Paris ont même refusé de louer des emplacements publicitaires pour l’affiche du film. Certains cinémas sont allés jusqu’à modifier le titre pour la diffusion. Ainsi, on a pu voir « Le Père Noël (pas le vrai) est une ordure » , devant certaines salles qui le diffusaient.

Le réalisateur, Jean-Marie Poiré a même rencontré des problèmes pour le tournage des scènes dans les grands magasins. « Partout on essuyait des refus » explique ainsi Jean-Marie Poiré. Le titre était jugé « un peu trop agressif » alors que le Père Noël est une figure censée « faire rêver les enfants » .

Le slow de Pierre et Katia

Dans une scène, Pierre fait un slow avec Katia pour lui prouver qu’il n’est pas gêné de danser avec elle. Sur le plateau de tournage, la musique sur laquelle le duo danse était Pauvres Diables de Julio Iglesias. Mais il s’est avéré impossible d’obtenir les droits de la chanson. Ainsi, Vladimir Costa était chargé de trouver une autre chanson avec un rythme similaire. Il a opté pour Destinée de Guy Marchand. La musique n’existe que dans le film Les Sous-doués en vacances, sorti en 1981.

Un travail a donc du être réalisé en post-production. Les dialogues ont notamment été réenregistrés. Ainsi, on entend Katia demander « Vous aimez ce genre de musique ? » alors qu’il dit en réalité « Vous aimez Julio Iglesias ? » , tandis que la réponse « C’est un grand chanteur » de Pierre est remplacée par « C’est très joliment chanté » .

CIM Internet