Paris Match Belgique

Mais que devient Josh Hartnett ?

Josh Hartnett, le 22 mai 2017 au 70ème Festival de Cannes. | © BELGA/AFP PHOTO/Alberto PIZZOLI

Cinéma et Docu

L’acteur américain de 39 ans s’est un peu absenté des grands écrans ces dernières années, mais il revient en force en 2017, à l’affiche dans plusieurs longs métrages.

 

À la fin des années 1990, Josh Hartnett était l’un des acteurs chouchous du cinéma hollywoodien. Quand on pense à Josh Hartnett, on pense à des films cultes comme The Faculty (1998), Virgin Suicides (1999), Pearl Harbor (2001), La Chute du faucon noir (2001), 40 jours et 40 nuits (2002) ou encore Slevin (2006) et Le Dahlia Noir (2006).

Il s’est ensuite fait un peu plus discret sur la planète people et avec des fillms moins notoires comme 30 jours de nuit, Crazy in Love (qui n’a rien à voir avec Beyoncé), Wild Horses et La Prophétie de l’anneau, un film d’aventure belgoindoaustralien sorti en 2015. Un tournant volantaire. Cette même année, l’acteur confiait au magazine Playboy « La célébrité peut être quelque chose de dangereux, elle peut vous détruire ».  « L’in­ten­sité de ma notoriété soudaine m’a dépassé. Et avec tout ça, j’avais l’impression que je ne pouvais faire confiance à aucune personne que je rencontrais. (…) J’ai passé beau­coup de temps chez moi dans le Minne­sota avec mes amis et ma famille. J’ai fait de plus petits films et j’ai arrêté de travailler pendant un moment ».

J’aurais aimé être plus résistant.

Résultat, il en était venu à refuser les rôles comme celui de Batman Begins en 2005, réalisé par Christopher Nolan : « J’ai définitivement dit non à la mauvaise personne. Si je pouvais reve­nir en arrière et faire appel à l’ex­pé­rience que j’ai à présent, j’au­rais aimé être plus résis­tant. J’au­rais voulu être moins paniqué que je ne l’ai été C’est mal vu dans le milieu, les gens n’aiment pas qu’on leur dise non ».

Lire aussi > Qu’est devenue Sarah Michelle Gellar de « Buffy contre les vampires » ?

En juillet dernier, il est revenu dessus en déclarant à l’Associated Press : « À cette époque, ce qui m’intéressait alors était de faire un petit film (…) C’était une vraie histoire. La question portait davantage sur ce que je voulais faire plutôt que ce que je ne voulais pas faire, et j’essaie toujours de voir les choses ainsi. (…) Je pense que mon regret était surtout de ne pas avoir noué de collaboration artistique (…) avec ce réalisateur, plutôt que le refus du rôle de Batman ».

Josh Hartnett est en couple depuis 2012 avec la mannequin et actrice britannique Tamsin Egerton, qui accouchera d’ici la fin de l’année de leur deuxième enfant. © BELGA/IMAGO

Un recul souhaité mais parfois regretté

Toujours à Playboy, il disait : « Si je pouvais revenir en arrière et faire appel à l’ex­pé­rience que j’ai à présent, j’aurais aimé être plus résistant. J’aurais voulu être moins paniqué que je ne l’ai été » avait déclaré à l’époque Josh Hartnett. En 2015, l’acteur avait donc besoin de se ressourcer, de passer davantage de temps avec sa famille : « J’ai fait de plus petits films et j’ai arrêté de travailler pendant un moment ».  Un recul qui nous fait penser à celui de Hayden Christensen, qui après le succès de Star Wars, a souhaité totalement changer de vie en se tournant vers l’agriculture en achetant une exploi­ta­tion au Canada.

Mais même si on entend -trop- peu parler de lui, Josh Hartnett n’est pas prêt de devenir fermier et il continue son petit bout de chemin à Hollywood. D’abord, en jouant en 2015 dans un épisode Drunk History, un show humoristique et jusqu’en 2016 dans la série horrifique Penny Dreadful, où il interprète l’un des personnages principaux aux côtés d’Eva Green, qui s’est arrêtée -selon les souhaits du créateur- au bout de trois saisons l’année dernière, et qu’on peut voir en intégralité sur Netflix. Et depuis, on ne peut pas dire que Josh Hartnett chôme. C’est juste que ses films et ses apparitions ont été moins remarquées.

Et un retour fracassant en 2017 et 2018

En mai 2017, bien qu’il n’ait aucun rôle dedans, l’acteur était au 70ème Festival de Cannes pour assister à la projection de Mise à mort du cerf sacré, un thriller britannico-américain réalisé par Yórgos Lánthimos. Le film a obtenu le prix du scénario. Il sortira dans les salles belges le 8 novembre. En début d’année, l’acteur était à l’affiche dans The Ottoman Lieutenant : une histoire d’amour sur fond de guerre. Un film qui n’est même pas en sorti en France et en Belgique. Du coup, on l’attend avec impatience d’ici fin 2017 et début 2018 sur plusieurs prochains films. D’abord dans The Long Home réalisé par James Franco et avec James Franco. Au casting, on retrouvera Ashton Kutcher, Courtney Love et Josh Hutcherson. Ensuite, dans Valley of the Gods, un drame où Josh Harnett jouera aux côtés de Charlotte Rampling et John Malkovich. Puis dans Oh Lucy ! d’Atsuko Hirayanagi, et enfin dans le thriller Gut Instinct où il y campera un journaliste d’investigation.

Mots-clés:
Josh Hartnett
CIM Internet