Paris Match Belgique

Quand Marilyn Manson s’inspire du cinéma belge pour un clip avec Johnny Depp

Vidéo Cinéma

Le chanteur Marilyn Manson s’est inspiré d’un film belge pour son dernier clip, dans lequel joue notamment son ami de longue date Johnny Depp.

Avec un maquillage aussi barbouillé que celui d’un Joker en retard, Johnny Depp est méconnaissable. Attifé d’un costume blanc débraillé, l’acteur fait face à Marilyn Manson, alter ego sombre sur un trône-miroir. Dans le dernier clip du chanteur, ils se jaugent comme avant de décider qui régnera sur le drôle de monde qui les entoure.

Lire aussi > Marilyn Manson vire son bassiste accusé de viol

Mais si Johnny Depp a accepté d’adopter un look aussi effrayant qu’à l’époque d’Edward aux mains d’argent, c’est parce que les deux artistes sont amis de longue date. Leur rencontre tient néanmoins autant de l’horreur que la vidéo bizarrissime de « Say 10 » : leur première poignée de mains s’est échangée sur le plateau des Griffes de la nuit de Wes Craven, il y a plus de 30 ans. Marilyn Manson est alors encore Brian Hugh Warner, mais deviendra par la suite le parrain de la fille de l’acteur américain, Lily-Rose Depp. Depuis, ils se retrouvent régulièrement sur scène, ou comme ici, dans un clip – réalisé par Bill Yukich, le réalisateur de « Lemonade » de Beyoncé, entre autres.

De Satan aux cadavres bronzés

Mais Johnny Depp n’est pas le seul invité surprise de ce numéro issu du nouvel album Heaven Upside Down : le cinéma belge est l’acteur de nombreux plans. Le cadrage de plusieurs scènes est ainsi calqué sur celui du film L’Étrange couleur des larmes de ton corps d’Hélène Cattet et Bruno Forzani. Début octobre, il avait ainsi confié à Rolling Stone porter une certaine admiration à cette œuvre indépendante belge : « Elle m’a gardé au bord de mon fauteuil, désireux de savoir ce qui pourrait arriver, et surpris à chaque moment par l’aventure kaléidoscopique dont je ne savais pas où elle m’emmènerait ». Le film avait notamment été tourné dans l’hôtel Hannon ou encore la bibliothèque Solvay.

©DR – À gauche les plans du film belge, à droite ceux du clip de Marilyn Manson.

Lire aussi > Les frères Dardenne, Jaco Van Dormael et Nabil Ben Yadir : Le cinéma belge est-il le mal-aimé des salles ?

Dans son clip, Marilyn Manson reprend ainsi non seulement les codes angoissants du long-métrage, mais aussi les plans ultra-serrés de ce film sorti en 2014, pour un hommage cinématographique sous le signe de « Satan » – la traduction sombre de « Say10 », « Sheitan ». Reste à savoir si le chanteur appréciera autant le prochain film du duo belge, Laissez bronzer les cadavres, qui sortira sur nos écrans le 10 janvier prochain, mais qui a déjà été adoubé par les critiques de festivals de films fantastiques.

CIM Internet