Paris Match Belgique

Documentaire Citizen Rose : Rose McGowan filme le combat de sa vie

rose mcgowan

Rose McGowan, le 27 octobre 2017. | © AFP PHOTO / RENA LAVERTY

Documentaires

Elle tire à boulets rouges sur Hollywood, mais Rose McGowan se bat pour toutes les femmes. Elle raconte son combat contre les inégalités entre les sexes, les violences faites aux femmes et Harvey Weinstein, qu’elle accuse de viol, dans Citizen Rose, une série documentaire que la chaîne E! diffusée à partir de mercredi.

« J’ai été silencieuse pendant 20 ans. J’ai été couverte de honte, harcelée, calomniée exactement comme vous ». D’une voix déterminée, la tête haute et le poing levé parfois, Rose McGowan a délivré un puissant message en octobre dernier à Detroit lors d’une Convention pour les femmes en plein mouvement #MeToo. Ce jour-là, le monde a pris conscience de la colère et de la détermination de l’ancienne actrice de Charmed qui a été l’une des premières à dénoncer les agissements de Harvey Weinstein et l’hypocrisie de Hollywood face à ses agissements.

Lire aussi > Rose McGowan envoie un message à Harvey Weinstein pour son anniversaire

Un documentaire essentiel pour comprendre la femme et la militante

C’était aussi la première fois qu’elle s’exprimait en public depuis qu’elle a accusé le producteur déchu de viol. Elle utilise aujourd’hui sa rage pour alimenter sa quête de justice pour toutes les femmes victimes d’agression sexuelle. Ce combat qu’elle mène avec son « Armée de Rose », elle en raconte les coulisses dans un livre autobiographique et dans Citizen Rose, une série documentaire de quatre épisodes qui débute mercredi sur E! France. Un documentaire essentiel pour comprendre l’activiste qu’elle est devenue et la femme qui se cache derrière l’actrice broyée par la machine à rêves éphémères hollywoodienne. « La gentille fille innocente que j’étais a été tuée. Et ils ont créé une bête », dit-elle dans le premier épisode de Citizen Rose. On la voit sillonner les routes d’Amérique où elle rencontre des victimes comme elle. Elle les encourage à ne pas avoir honte de faire entendre leur voix, de faire valoir leurs droits.

Lire aussi > L’effroyable témoignage de l’ancienne assistante de Harvey Weinstein

Elle fait quelques détours sur les chemins de son enfance qui a débuté dans la secte les « Enfants de Dieu ». Un groupe où « les femmes vénéraient les hommes » et que sa famille, menée par un père qui se prenait pour Dieu, a quitté après que la pédophilie y soit autorisé. L’épisode nous permet aussi d’apercevoir les conséquences de son engagement pour les femmes sur sa vie personnelle, sa relation avec sa famille, notamment sa mère, et son mental. L’Américaine de 44 ans verse beaucoup de larmes dans le documentaire, mais pas quand elle s’adresse face caméra, le regard habité par la colère, aux hommes bourreaux. Le sien, Harvey Weinstein, elle ne le nomme jamais par son nom. Pour elle, il restera toujours «le monstre» qui essaye aujourd’hui encore de la réduire au silence. Elle fait face, le poing levé.

«Citizen Rose», à partir du mercredi 16 mai à 21 heures sur E!

CIM Internet