Paris Match Belgique

3 choses à apprendre du court-métrage d’animation « Le clitoris »

Le film a été maintes fois nommé dans de nombreux festivals. | © Lori Malépart-Traversy

Documentaires

Dans un petit film documentaire animé, une Québécoise raconte la petite histoire du clitoris, organe longtemps négligé. Une mine de savoir en trois minutes.

En une semaine de temps, le court-métrage de Lori Malépart-Traversy, Le clitoris, a probablement fait davantage parler de son sujet principal que celui-ci ne le fait d’ordinaire en une année, voire plus. C’est qu’on a beau être au 21ème siècle, le délicat mot « clitoris » relève encore du dangereux tabou – à ne pas placer dans toutes les bouches. De tout temps, on lui a souvent préféré le mot « pénis », moins mystérieux et plus accessible.

©Google Ngram – L’outil de Google « Ngram » permet d’analyser la fréquence à laquelle on retrouve les mots « pénis » (en bleu) et « clitoris » (en rouge) dans la littérature anglophone depuis 1800.

C’est pourtant au clitoris que l’ « animatrice » a décidé de vouer un court film d’animation tout de rose vêtu et librement inspiré de La fabuleuse histoire du clitoris, de Jean-Claude Piquard. En à peine plus de trois minutes, on en apprend plus sur l’organe féminin qu’on avait voulu nous en dire en toute une vie. Comme par exemple que…

Le clitoris a été découvert plusieurs fois

Et à chaque fois, par des hommes ! Si on connaissait déjà bien l’organe – le seul destiné uniquement au plaisir – à l’époque de la Grèce antique, ce n’est qu’en 1559 qu’un chirurgien italien l’identifia officiellement. La découverte fut ensuite clamée par un autre bonhomme, deux ans plus tard. Et pourtant, le clitoris était là depuis un bon bout de temps.

L’orgasme était officiellement recommandé dans la Grèce antique et au Moyen-Âge

Et ce jusqu’au 19 ème siècle, époque à laquelle même l’Église catholique l’encourageait pour aider les femmes à « relâcher leur tension sexuelle », apprend-on dans le petit documentaire animé. Amen.

Freud est l’ennemi du clitoris

Sigmund Freud, le célèbre fondateur de la psychanalyse, ne portait pas vraiment dans son cœur le clitoris, qu’il jugeait tout simplement inutile. Selon lui, une femme « mature » se devait de laisser tomber le coquin copain et trouver son plaisir uniquement par la pénétration. C’est ainsi lui qui inventa le concept d’« orgasme vaginal », qui n’est rien d’autre qu’un orgasme clitoridien, stimulé par l’intermédiaire des branches profondes du clitoris, qui encadrent les parois du vagin.

Le clitoris – Animated Documentary (2016) from Lori Malépart-Traversy on Vimeo.

CIM Internet