Paris Match Belgique

Le tweet parfait de J.K Rowling après le clash entre Trump et CNN

donald trump jim acosta

Quand Donald Trump s'adresse à un journaliste de CNN. | © Jim WATSON / AFP

Littérature

L’auteure britannique J.K Rowling a repartagé la vidéo en l’accompagnant d’une célèbre phrase tirée du livre 1984 de George Orwell.

 

 

En un seul tweet, J.K. Rowling est encore parvenue à résumer la pensée de beaucoup d’Américains après le clash entre Donald Trump et le journaliste de CNN Jim Acosta. Alors que ce dernier s’est vu refuser son accréditation à la Maison Blanche après avoir tenu tête (ou plutôt le micro) au président républicain, plusieurs se sont indignés face à une décision jugée « inacceptable » et « disproportionnée », notamment par l’association des correspondants de la Maison-Blanche.

Accusé sur Twitter par Sarah Sanders d’avoir « posé la main » sur la stagiaire chargée de lui retirer le micro et d’interrompre ses questions, Jim Acosta s’est défendu déclarant que ces affirmations étaient « un mensonge ». Vidéos à l’appui (et partagées des milliers de fois sur la toile), chacun a pu se faire son propre avis sur la façon dont s’est réellement déroulée l’altercation. Certains accusant la « violence verbale du président » à l’égard des journalistes et estimant sa sanction comme « une menace pour la démocratie ». D’autres, soutenant la position du républicain accusant le journaliste d’avoir « repoussé de façon agressive » la stagiaire de la Maison Blanche.

Le vrai du faux

Aujourd’hui, la rumeur court que la vidéo partagée par Sarah Huckabee Sanders aurait été truquée par un certain Paul Joseph Watson, un employé d’Infowars, le site du complotiste et conservateur de droite Alex Jones, afin de discréditer le journaliste de CNN. Si l’origine de la vidéo n’a pas encore été confirmée, plusieurs soutiennent qu’elle aurait été modifiée au montage afin que le mouvement de Jim Acosta paraisse plus violent qu’en réalité.

Lire aussi > J. K. Rowling : elle déclare la guerre à ses fans pro-Trump

Alors afin de mettre tout le monde d’accord, l’auteure britannique J.K Rowling a (elle aussi) repartagé la vidéo en l’accompagnant d’une célèbre phrase tirée du livre 1984 de George Orwell. « Si tous les autres acceptaient le mensonge imposé par le parti – si toutes les archives racontaient la même histoire – le mensonge ferait partie de l’histoire et deviendrait une vérité », a-t-elle écrit sur Twitter, faisant référence à Donald Trump et le rapport qu’il entretient avec la réalité. Une « triste citation dans l’époque actuelle que traversent les États-Unis », a commenté un internaute. Mais qui met en lumière « le génie d’Orwell ».

L’auteur de la saga Harry Potter n’est pas la première à faire le lien entre l’administration Trump et le roman de science fiction. En janvier 2017, une critique littéraire du Washington Post avait relevé trois passages du livre qui selon elle, illustraient la propension du président américain à s’arranger avec la vérité. Comme de dire que deux et deux font cinq, et que tout le monde devrait le croire.

CIM Internet