Paris Match Belgique

Sorties littéraires de printemps : Notre première sélection

livre sortie littéraire

Image d'illustration | © Sandrachile / Unsplash

Littérature

Si la rentrée littéraire du début de l’année 2019 a été riche, les sorties de mars et avril s’annoncent prometteuses. Paris Match Belgique vous a concocté une première sélection printanière. 

Les tatas flingueuses

Leone Acampora est en train de mourir, et il ne compte pas faire son dernier grand voyage seul. Le vieux mafieux a mis un contrat sur la tête de son épouse qui lui a été infidèle. La mère et ses deux filles vont rapidement sécher leurs larmes et partir à la recherche du tueur à gages avant qu’il ne remplisse son contrat. Avec Les mafieuses, une nouvelle génération de tatas flingueuses prend le pouvoir et fait exploser les clichés d’un milieu plutôt machiste et ringard. Pascale Dietrich transpose le genre mafieux en inversant les rôles, le trait est un peu forcé mais la caricature sert ici le propos. L’auteure allie humour, suspense et comédie à l’italienne.

 

View this post on Instagram

 

Il sort aujourd’hui en librairie et déjà @radiobeton #LesMafieuses #PascaleDietrich

A post shared by Éditions Liana Levi (@edlianalevi) on

L’essai

En Iran aujourd’hui, on utilise l’application Instagram à la place de Tinder pour draguer dans un pays ultra connecté. Les filles osent sortir quelques mèches de leur voile, mais des avocats et des opposants politiques sont toujours arrêtés. La jeunesse iranienne veut quitter le pays, désespérée de la mainmise des fondamentalistes. Armin Arefi est un journaliste franco-iranien, il a été interdit d’entrer dans le pays pendant 9 ans. En 2016, il a pu enfin retourner en Iran avec sa carte de presse. Il nous raconte ses pérégrinations dans son livre Un printemps à Téhéran, écrit comme un journal de bord, un carnet de voyage mêlant reportages, analyse politique et histoires personnelles dans un pays en pleine mutation. 

Lire aussi > Rentrée littéraire d’hiver : Notre première sélection de livres

Le roman à ne pas rater

Quatre petites filles issues de l’immigration chinoise grandissent à New York dans les années 90, entassées dans des taudis new-yorkais pendant que leur parents enchainent les petits boulots. Une enfance dans les marges, coloriée de racisme et de violence quotidienne. Apre coeur parle de la construction de l’identité féminine et de l’adolescence, avec en toile de fond les thèmes de l’immigration et et du rêve américain. Dans une plume culottée et électrique, l’auteure Jenny Zang montre avec beaucoup d’humour qu’il y a une part d’universel dans les angoisses d’une jeune fille chinoise à New York.

 

View this post on Instagram

 

La presse en parle ! 🤸‍♂️📚🙏🏻 • “Un électrochoc” Marine Landrot @telerama 💛 • “Le portrait explosif et débridé de l’enfance” Zoé Courtois @lemondefr 💛 • “Jenny Zhang n’a pas fini de faire parler d’elle” Estelle Lenartowicz @magazinelire 💛 • “Un uppercut littéraire” Adeline Fleury @leparisien 💛 • “Âpre Coeur marquera l’avènement d’un écrivain” Karine Papillaud @lecteurs_com 💛 • #rentreedhiver #roman #nouveaute #litterature #litteratureamericaine #coupdecoeur #edition #ecrivain #autrice #chine #usa #bookstagram #instabook #lecture #livre #feminisme #immigration #enfance #jennyzhang #aprecoeur #picquier #pal 🙏🏻🎉 #merci #mercimillefois

A post shared by 📚Littératures d’Asie 🙏🏻 (@editionspicquier) on

L’autobiographie choc

Dans un centre de conversion dans le Tennessee, Harry Potter est considéré comme un livre déviant et écouter Beethoven est interdit. Garrard Conley, 19 ans, y a été amené pour être guéri. Il est considéré comme pervers et accro au sexe. En réalité, quelques mois plus tôt le jeune homme a avoué son homosexualité à ses parents, des baptistes conservateurs. Boy erased, littéralement « garçon effacé », est une immersion dans l’intégrisme religieux de l’Amérique ultra catholique et anti gay. Ce récit autobiographique sur l’identité et l’affirmation de soi va être adapté au cinéma. On retrouvera Nicole Kidman et Russel Crowe dans le rôle des parents dans les salles en novembre. 

 

View this post on Instagram

 

En librairie ce mercredi ! . Arkansas, 2004. Garrard a dix-neuf ans lorsque ses parents apprennent son homosexualité. Pour ces baptistes ultraconservateurs, la chose est inconcevable : leur fils doit être «guéri». Garrard est conduit dans un centre de conversion, où tout est mis en œuvre pour le forcer à changer. Où la Bible fait loi. Où Harry Potter est un livre déviant, où écouter Beethoven est interdit. Où on lui inflige une véritable torture mentale pour corriger sa prétendue déviance. Mais comment cesser d’être soi-même? Entre Call Me By Your Name d’André Aciman et Pourquoi être heureux quand on peut être normal? de Jeanette Winterson, Boy Erased est une immersion glaçante dans l’intégrisme religieux, le portrait émouvant d’un jeune gay en plein doute mais aussi un message d’espoir sur l’affirmation de soi. Récit autobiographique acclamé par la critique et les lecteurs, traduit dans le monde entier, Boy Erased est adapté au cinéma en 2019 par Joel Edgerton avec Lucas Hedges, Nicole Kidman et Russell Crowe. @gayrodcon . . . #boyerased #garrardconley #editionsautrement #gayrights #banconversiontherapy #banconversion #centresdeconversion #thérapiesdeconversion #recit #rentreelitteraire2019 #instabook #picoftheday #igersfrance

A post shared by Editions Autrement (@editionsautrement) on

Lire aussi > Rentrée littéraire d’hiver : Notre seconde sélection de livres

L’ouvrage féministe

La culture du viol consiste en l’ensemble des idées reçues sur les violeurs, les victimes et le viol. Ces croyances concourrent à déresponsabiliser les violeurs, culpabiliser les victimes et invisibiliser le viol. Chaque pays a ses spécificités par rapport à la culture du viol, et cet essai s’intéresse à la France : le pays de la galanterie, inventeur de  l’amour et de la séduction. Valérie Rey-Robert est une militante féministe et anime un blogDans cet ouvrage documenté et novateur, l’autrice analyse et définit les violences sexuelles et les stéréotypes de genre, et démontre qu’il est possible de déconstruire la domination masculine. 

 

 

Mots-clés:
livres littérature essais
CIM Internet