Paris Match Belgique

Quand Mathieu croque le quotidien de Gérard Depardieu

"Gérard", une BD sur le quotidien de l'acteur français signée Mathieu Sapin | © Belga

Littérature

Pendant cinq ans, le dessinateur Mathieu Sapin a suivi le quotidien de l’acteur Gérard Depardieu. Avec poésie, il met sur planche la vie de ce monument du cinéma français.

Tout commence d’un projet du documentaire « Retour en Caucase » pour Arte, lancé en 2012 par le réalisateur Stéphane Bergouhnioux et le producteur Arnaud Frilley . La mission de Gérard Depardieu ? Partir en Azerbaïdjan sur les traces de l’écrivain Alexandre Dumas. Bergouhnioux et Frilley ont besoin d’un accompagnateur pour récolter, filmer, livrer les moments de vie de l’interprète Cyrano de Bergerac. L’idée d’en faire une bande dessinée s’impose vite à leurs esprits. Après avoir contacté plusieurs candidats, seul Mathieu Sapin, le papa de Supermurgeman, a relevé le défi.

Le périple d’un gringalet face à un géant

Pendant cinq années, le dessinateur s’est faufilé dans les pattes de « Gégé ». À coup de crayons et carnet de croquis à la main, les moindres recoins de son quotidien sont mis en dessin que ce soit sur le plateau du film « Le Divan de Staline », dans lequel Gégé joue le dictateur russe, dans plusieurs restaurants européens pour une série télé sur la bouffe, « À pleines dents ! », ou encore l’affaire du « passeport russe ». Sous forme de journal de bord, l’album montre cette force de la nature de 140 kilos, à la fois insupportable et attachante.

Lire aussi : Hermann, le baron de la BD

La tendresse au fil des pages

Pif en poire, regard en biais et panse exorbitante, les traits clairs voire enfantins de Mathieu Sapin trace un Gérard Depardieu souvent entouré de phylactères remplies d’onomatopées tels « snirf » ou « Grrr ». Le bédéaste, qui se représente petit face à ce « gégé-ant », n’a pas hésité à glisser dans les marges des informations nécessaires pour bien saisir la situation. Épisodes grotesques, moments d’intimité, le lecteur savoure les temps de vie pris par Sapin. Au final, Gérard donne une bande dessinée, mi-documentaire mi-comique, qui en a dans le ventre et qui présente, avec authencité, l’ogre du cinéma français.

 

 

Hollande vu de Sapin

Ce n’est pas la première fois que Mathieu Sapin s’essaye à cet exercice biographique. En 2012, il avait croqué François Hollande tout au long de sa campagne présidentielle. Réunions stratégiques, déplacements, meetings et confidences exclusives : cette BD reporter livrait un document passionnant sur les coulisses des élections françaises. Trois ans plus tard, Mathieu Sapin sortait Le Château, une année dans les coulisses de l’Elysée, un autre livre graphique consacré également à la présidence.  La force de Sapin ? Ses récits ne sont pas uniquement des focus sur les quotidiens d’un Président ou d’un acteur. De Depardieu à Hollande, il crayonne avec une simplicité charmante la personnalité de ces personnages publics.

Lire aussi : L’oeuvre d’Hergé vendue aux enchères

CIM Internet