Paris Match Belgique

Quand la BD s’empare de 39-45

bande dessinée

Image d'illustration. | © Yohan BONNET / AFP

Littérature

Le neuvième art revisite l’histoire avec brio. 

Un dissident nommé Göring

frere
Le frère de Göring. © Glénat

Il fait partie des héros oubliés. Albert Göring a eu la malchance d’être le frère d’Hermann, le numéro 2 du régime nazi. Alors, de 1933 jusqu’à la fin de la guerre, Albert a utilisé son nom pour sauver des Juifs, en les exfiltrant vers des lieux sûrs. Le 9 mai 1945, il se constitue lui-même prisonnier afin de raconter ses faits d’armes. Quitte à être considéré comme un ami du régime. Arnaud Le Gouëfflec raconte ce parcours avec tact, quand Steven Lejeune dessine avec brio une Allemagne entre grandeur et destruction.

Le frère de Göring, d’Arnaud Le Gouëfflec et Steven Lejeune, 2 tomes, éd. Glénat, 13,90 euros le volume.

Lire aussi > Il détourne les bandes dessinées de notre enfance pour sensibiliser à l’abandon des animaux

Sous l’emprise du Führer

adolf
Chez Adolf, tome I : 1933. © Delcourt

Le professeur Stieg assiste médusé à la montée du nazisme et à l’arrivée de Hitler au pouvoir. Comment ne pas être terrifié par ce délire commun auquel Stieg se sent totalement étranger ? Tout le monde n’est pas convaincu par les idées nauséabondes du chancelier, mais la majeure partie de la population se sent obligée de faire semblant. Scénarisé par Rodolphe, Chez Adolf est le premier volet d’une série qui entend raconter comment l’Allemagne a succombé à une marche très forcée aux sirènes de l’horreur. Le dessin de Ramon Marcos est très classique mais cela ne nuit pas, au contraire, à l’intensité du récit.

Chez Adolf, tome I : 1933 de Rodolphe, Ramon Marcos et Dimitri Fogolin, éd. Delcourt, 14,95 euros.

Le comte décodé

champignac
Champignac. Enigma. © Dupuis

Dans la lignée des « Spirou vu par » lancés par Dupuis, voici le comte de Champignac, personnage majeur de la série Spirou et Fantasio, désormais héros de sa propre histoire, au cœur de l’affaire Enigma. Si la machine supposément inviolable cryptant les échanges de l’armée allemande a déjà fait l’objet d’un film et d’une pièce de théâtre, l’idée de plonger Champignac au cœur de l’affaire est une réussite. Le duo de scénaristes Beka s’amuse à mélanger grande et petite histoire, le tout dessiné par David Etien, dont le trait ravira les fans du groom.

Champignac. Enigma, de David Etien et Beka, éd. Dupuis, 14,50 euros.

Engagés pour l’enfer

berlin
Berlin sera notre tombeau. © Paquet

Scénariste et dessinateur, Michel Koeniguer plonge les lecteurs en avril 1945 à Berlin, au sein de la division Charlemagne. Soit une fraction de l’armée allemande composée uniquement de soldats français, engagés chez les SS par conviction comme par opportunisme. Koeniguer maîtrise son sujet, mais se perd parfois dans une multitude de détails, de précisions de langage qui nuisent à la fluidité du récit. Il révèle néanmoins une face peu connue de certains destins français, dessinant de jeunes garçons qui ont perdu leurs rêves face à la folie du monde. Et qui ont basculé dans le côté sombre de l’Histoire.

Berlin sera notre tombeau, tome 1 : Neukölln, de Michel Koeniguer, éd. Paquet, 14 euros.

CIM Internet