Paris Match Belgique

Autobiographie de Snowden : L’inattendu coup de pub du gouvernement américain

snowden

Permanent Record est désormais numéro 1 des ventes sur Amazon. | © BELGAWORLD

Littérature

Les États-Unis réclament en justice les recettes de l’autobiographie d’Edward Snowden, qui vient de sortir.

Edward Snowden est déjà inculpé au pénal d’espionnage et de vols de secrets d’État. Mais cette fois, le gouvernement américain souhaite lui couper les vivres. Les États-Unis ont réclamé mardi en justice la saisie des recettes de l’autobiographie du lanceur d’alerte, sortie le même jour, et des revenus qu’il tire de ses interventions publiques.

Ils ont déposé plainte au civil pour « violation de contrat » contre cet ancien employé de la CIA et ex-contractuel de l’agence de renseignement NSA, exilé en Russie depuis qu’il a dénoncé en 2013 la surveillance massive des communications et de l’internet dans son pays.

Lire aussi > Edward Snowden : « Je ne serai jamais en sécurité »

« Nous ne permettons pas à des individus de s’enrichir aux dépens des États-Unis », a commenté Jody Hunt, haut responsable au ministère de la Justice, citée dans un communiqué. Dans la plainte, déposée devant un tribunal fédéral d’Alexandria, près de Washington, le gouvernement lui reproche d’avoir publié un livre contenant des informations sur la CIA et la NSA « sans avoir soumis le manuscrit » à ses anciens employeurs en violation des clauses de confidentialité de ses contrats de travail.

« La meilleure attestation d’authenticité »

Les autorités américaines auraient-elles peur de nouvelles révélations ? L’American Civil Liberties Union temporise : « le livre ne contient aucun secret gouvernemental qui n’ait pas déjà été publié par des médias respectés. » Dans Permanent Record, Edward Snowden retrace sa vie et dénonce les zones d’ombre de l’espionnage américain. Le lanceur d’alerte a écrit ce bouquin « pour poursuivre une conversation mondiale sur la surveillance de masse et les sociétés libres que ses actions ont inspirées », poursuit l’American Civil Liberties Union dans son communiqué. « Il espère que le procès intenté aujourd’hui par le gouvernement des États-Unis attirera l’attention sur ce livre auprès d’un plus grand nombre de lecteurs du monde entier. »

Et c’est le cas. Ce procès s’avère être un joli de coup de publicité que l’ancien informaticien de 36 ans n’attendait pas. Sur Amazon, son autobiographie est numéro 1 des ventes. « Ceci est le livre que le gouvernement ne veut pas que vous lisiez », a-t-il publié sur Twitter, avec un lien pour se procurer ses mémoires. « Il est difficile d’imaginer une meilleure attestation d’authenticité que le fait que le gouvernement américain intente une action en justice prétendant que votre livre est tellement véridique qu’il est littéralement contraire à la loi d’écrire. »

Avec Belga

CIM Internet