Paris Match Belgique

50 concerts mythiques des Rolling Stones passés au crible

Les Stones en concert à Hambourg en 1970 ! | © Belga

Littérature

La période couvre 58 années de concerts… Des plus petits clubs aux grands stades, du Marquee au Vélodrome de Marseille, de 1962 à 2018…. The Rolling Stones On Stage revient sur une épopée satanique !

 

Par Laurent Depré

190 pages…. Les fans vont adorer le nouveau livre de Bruno Joffin consacré à l’univers scénique des Rolling Stones de leurs débuts à l’ultime tournée de l’été 2018. L’ouvrage démarre par une douce soirée d’été de 1962 au Marquee de Londres. De la bande qui brûle les planches pour la première fois ce soir-là ne restera que le couple éternel Jagger-Richards. Les autres ? Depuis longtemps disparus de la scène…

Car les Stones, comme on les appelle familièrement, sont les créateurs de morceaux devenus mythiques jaillis de la guitare de Keith accompagnés des mots de Mick, mais ce sont surtout et peut-être avant tout, des types qui se transforment sur scène. Possédés tels des bêtes du malin par leur propre musique… Il existe une différence, elle est évidente, entre la fraîcheur et la folie des débuts et le gigantisme des années 90 ou 2000. Mais assister encore aujourd’hui un concert des Stones garde un côté chamanique.

A chaque concert décortiqué par l’auteur (50), on trouve le line-up (groupe de musiciens étendu plus invités) et la setlist (les chansons jouées durant le spectacle). Et donc, le tout premier morceau jamais joué sur scène par les Rolling Stones s’avère être « Kansas City ». Un standard du blues américain chanté par les plus grands au fil du temps: Muddy Waters, Fats Domino, Albert King… D’ailleurs, les 18 titres balancés au Marquee sont des reprises de blues américain.

Lire aussi >Les Rolling Stones cèdent (enfin) les droits de cette célèbre « symphonie »

©Belga

C’est bourré de détails, d’anecdotes, d’explications, de sensations, de techniques, d’ambiances, d’émotions… Un vrai concentré de concert des Stones. Le communiqué de presse annonce plus de 100 photos inédites sur scène, en backstage, en promo, en télé. C’est en effet richement illustré et balaye près de 60 ans de présence sur les scènes du monde entier. En feuilletant les pages, en passant de concerts en concerts, de décennies en décennies, on regrette amèrement de ne pas avoir assisté à certains shows plus que d’autres. Prenons celui du 23 février 1986 au 100 Club à Londres encore. En plus des Jagger, Richards, Wood, Watts, Wyman, le public verra entrer en scène Eric Clapton, Jeff Beck, Peter Townshend… Il y a pire comme affiche !

 

Concert au Vélodrome de Marseille l’été 2018. ©Belga

La Belgique et son Forest National sont présents dans le livre. En effet, le concert de 1973 y est répertorié. On y apprend différents choses. Que la station RTL France avait réservé un train entier pour ses auditeurs pour une seconde date des Stones à Bruxelles. Concert réservé uniquement au public français. Pourquoi ? Disons qu’entre la police hexagonale et Keith Richards ce n’est pas le grand amour à l’époque… L’auteur décrit en ces termes le concert du 17 octobre 1973. Brussels is burning, Keith en mode Néron, Mick Taylor qui attise les flammes et l’autre Mick qui danse au milieu du brasier. Un mirage d’une heure quinze, dont on sort vidé, avec déjà l’envie de revivre ça un jour, histoire d’essayer de comprendre comment ça marche.  

 

Un livre tout beau, tout chaud pour les fans du groupe, les aficionados du panthéon du rock et les simples amateurs de concerts sans aucun doute. Le coffret-livre, comme il est présenté, est accompagné en outre du blu ray Shine a Light. C’est le film de Martin Scorcese sorti en 2006. On peut y suivre les Rolling Stones, de la préparation à la performance, entrecoupé d’images backstage et d’archives. Au total, seize caméras captent l’énergie légendaire de Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ronnie Wood lors de leurs concerts au Beacon Theatre à New York.

 

En ventedès le 24 octobre en librairie. ©GM Editions
CIM Internet