Paris Match Belgique

Cadeaux de Noël : Ces livres à offrir à votre pote féministe (ou qui ne l’est pas encore)

un livre ouvert

Bref, pour toutes et tous. | © Pexels

Littérature

Parce qu’offrir un bouquin est toujours une bonne idée.

Parmi les innombrables livres féministes, certains s’érigent comme des classiques indispensables. King Kong Théorie, Une chambre à soi, Le deuxième sexe ou encore, plus récemment, Sorcières : La puissance invaincue des femmes – pour ne citer qu’eux – font partie de cette catégorie. Considérés comme essentiels, il est possible que ces bouquins engagés soient dans la bibliothèque de votre ami.e à qui vous voulez (ou devez) offrir un cadeau à Noël. Solution ? On se penche exclusivement sur les sorties féministes de cette année. En voici huit, pour toutes et tous, de la copine féministe au frère qui pense qu’elles vont trop loin.

Les couilles sur la table

On connaissait déjà son podcast à succès, où elle dissèque, examine, questionne la virilité, les hommes et les masculinités à l’aide de paroles d’experts. Victoire Tuaillon poursuit aujourd’hui ses réflexions et analyses dans un livre. Présenté comme une synthèse « accessible et exigeante » de tous les épisodes (plus de 50 !) du podcast « et bien plus », Les Couilles sur la Table est parfait pour celles et ceux qui disent « ne pas avoir le temps » de les écouter ou qui ont oublié de prendre des notes.

Les couilles sur la table
© Binge Audio

Jouir : En quête de l’orgasme féminin

Aux Éditions Zones, on demande la bibliographie de Mona Chollet (Sorcières, Beauté Fatale, Chez soi), l’essai sur la violence, la guerre et le deuil de Judith Butler (Ce qui fait une vie), la chronique d’une révolution féministe punk féministe de Manon Labry (Riot Grrrls). À cette littérature féministe déjà bien fournie, s’ajoute depuis peu Jouir de Sarah Barmak. À l’heure où les réseaux sociaux tentent de combler les lacunes sur les sexualités féminines laissées par l’éducation, cet essai sur l’orgasme féminin (et tout ce qui l’entoure) est une lecture indispensable.

Jouir
© Zones

Les Sorcières : Une histoire de femmes

Le retour en grâce de la sorcière, figure féministe, se poursuit. Après l’essai de Mona Chollet qui prône sur de nombreuses tables de chevet, Céline du Chéné, productrice à France Culture, sort la première histoire culturelle et visuelle des sorcières. Maléfiques et dangereuses pour certains, fascinantes et émancipatrices pour d’autres, ces femmes dérangent par leur pouvoir. L’histoire de ce personnage qui a traversé les époques sans jamais disparaître est ici accompagnée d’une riche et belle iconographie.

Sorcières
© Michel Lafon

Les faire taire

Deux ans après le scandale qui a déclenché le mouvement #MeToo, Ronan Farrow, l’un des journalistes qui a révélé l’affaire Harvey Weinstein, raconte les coulisses de son enquête et la défense mise en place pour protéger l’un des producteurs les plus puissants de Hollywood. Menaces, mensonges, espions… Tous les coups sont permis pour étouffer la vérité.

La couverture du livre Les Faire Taire
© Calmann-Lévy

Les Testaments

La suite (et fin) de La Servante Écarlate est enfin là. Près de 35 ans après la publication de son célèbre roman, adapté entre temps en une série, Margaret Atwood poursuit sa dystopie mondialement connue. « Trente-cinq ans laissent largement le temps de réfléchir aux réponses possibles, explique la Canadienne dans la postface, lesquelles ont évolué à mesure que la société elle-même évoluait et que les hypothèses devenaient réalité. Les citoyens de nombreux pays, y compris ceux des États-Unis, subissent aujourd’hui des tensions bien plus fortes qu’il y a trois décennies. » 

Les Testaments de Margaret Atwood
© Robert Laffont

Les yeux rouges

Après Ariane, Myriam Leroy dit tout haut – et écrit même noir sur blanc – ce que de nombreuses journalistes vivent tout bas. À l’ère du numérique, elles sont victimes d’insultes, de harcèlement et de menaces à caractère sexiste et sexuel. Inspiré de son propre vécu, Les Yeux Rouges décrit la violence de cyberharcèlement, et la solitude des victimes face à ces trolls, malgré l’écho d’une réalité massivement partagée : près des deux tiers des femmes journalistes ont subi du cyberharcèlement, selon l’enquête de Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) publiée en 2018.

les yeux rouges
© Éditions du Seuil

Des hommes justes : Du patriarcat aux nouvelles masculinités

Bousculés par l’affaire Weinstein, les hommes sont aujourd’hui face à leurs privilèges. Après s’être interrogé sur sa propre masculinité et son propre genre, l’historien Ivan Jablonka imagine un nouveau masculin « non-dominant » dans un manifeste féministe : des hommes justes, épris de respect plus que de pouvoir. Un livre riche et sincère qui, rédigé par un homme qui partage ses tiraillements intimes, permet à d’autres de s’identifier plus facilement.

Lire aussi > 7 oeuvres pour déconstruire le mythe de la virilité

des hommes justes
© Seuil

The Seven Necessary Sins for Women and Girls

« Choquant, courageux, glorieusement non féminin et actuel ». La militante Gloria Steinem ne tarit pas d’éloges à propos du futur best-seller de Mona Eltahawy. Musulmane et féministe, la journaliste égyptienne qui vit aux États-Unis dénonce les violences faites aux femmes dans son pays, et globalement au Moyen-Orient, en nommant les « sept péchés nécessaires » que les femmes et les filles ne sont pas censées commettre : colère, ambition, recherche d’attention, convoitise, profanation, violence et pouvoir. « Lire son livre vous libérera et agir en conséquence nous libérera toutes », avance Gloria Steinem.

seven necessary sins
© Beacon Press
CIM Internet