Paris Match Belgique

« Burn After Writing » : Pourquoi tout le monde parle de ce nouveau best-seller au concept jamais vu

burn after writing

Couverture du livre. | © Contre-Dires.

Littérature

Non, rien à voir avec le film Burn After Reading des frères Coen.

 

Avez-vous entendu parler du nouveau best-seller de l’autrice Sharon Jones ? L’ouvrage est pourtant n°1 des ventes sur Amazon. Sorti le 4 mars, le livre doit son succès non à la publicité médiatique, mais bien aux réseaux sociaux. Difficile à croire, mais TiktTok est devenu un grand lanceur de tendances littéraires, et Burn After Writing (ou À brûler après lecture en français) en est l’un des grands bénéficiaires.

Une introspection personnelle

S’il connaît un tel succès, c’est en raison de son fonctionnement pas comme les autres. Le livre se présente en effet comme une sorte de journal d’introspection personnelle à base de questionnaires de personnalité (à la façon du célèbre questionnaire de Proust), de réflexions profondes et de citations inspirantes.

Lire aussi > Silver, la box littéraire au service des auteurs belges

En quatrième de couverture, Burn After Writing se présente comme une façon de lâcher-prise et de quitter le feed d’Instagram ou de Youtube pour se concentrer sur sa vie intérieure. Pour remplacer l’oversharing de ses moments et souvenirs personnels sur les réseaux, on se confie uniquement à soi et pour soi. « Repoussez vos limites, réfléchissez à votre passé, à votre présent et à votre futur, et créez un livre secret qui parle de vous, rien que pour vous », nous résume-t-on. « Et lorsque vous aurez terminé, jetez-le, cachez-le… ou brûlez-le après l’avoir écrit. »

Lire aussi > Sélection Filigranes : Voici le top 10 des romans de l’été

L’édition française sera disponible à partir du 6 mai prochain en deux coloris : bleu pâle ou rose pâle. En attendant, il est déjà possible de pré-commander le livre sur le site de la Fnac pour le prix de 12,90€.

CIM Internet