Paris Match Belgique

Conseils BD : Partir seule sur 1000 km des chemins de Compostelle

Sortie de la BD Partir de Lili Sohn.

Encore une proposition de lecture BD pour vos vacances ! | © DR

Littérature

Des cases à la pelle. Tout l’été, nous vous proposons des BD à prendre à la plage, en montagne ou dans votre jardin pour passer de chouettes moments grâce aux bulles. Cette semaine, place à Lili Sohn et son Partir. Parfait pour les moments actuels d’école buissonnière. L’auteure et dessinatrice nous emmène dans son projet un peu fou : rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle en solitaire. Deux mois pour se réapproprier l’espace et la vie.

 

Par Laurent Depré

C’est à un volumineux « carnet de route intime » que nous convie l’autrice de BD Lili Sohn. Elle nous parle sans détour de ce projet un peu fou qui est né dans les bureaux de sa maison d’édition. Partir nous raconte sa « coupure » du monde hyper connecté en partant pour deux mois sur les chemins de Compostelle.

Roman graphique par excellence composé de textes, dessins, schémas, maps, photos, reproductions… Le livre est d’une grande richesse et on passe en revue la préparation logistique et physique du challenge, les derniers moments passés en famille, le grand départ, les 45 jours de randonnées et de rencontres au fil des chemins et enfin le retour. Avec pour ce dernier volet, le sensation de déconnection complète avec la réalité que vivent les autres (sa famille), restés à quai.

En parlant de déconnection, Lili Sohn a effectué son périple sans son téléphone portable sur lequel, de son propre aveu, elle passait bien quatre heures par jour pour contenter ses milliers de followers !

Lire aussi >Évolution Z : comment sortir de l’île aux ados zombies ?

 

©Casterman

Il y a aussi le bilan d’une telle aventure. Lili Sohn découvre sa force et son autonomie ainsi que sa capacité à subvenir à ses besoins et son épanouissement. Elle (re)découvre la lenteur, le fait de se satisfaire de moins, la valeur de la nature et les bienfaits à son contact.

C’est le livre d’une quête, d’un retour à soi, d’un épanouissement sur la route !

Lire aussi >Des cases à la pelle : l’insoutenable perte d’un petit frère

©Casterman
CIM Internet