Paris Match Belgique

Dans sa bulle : Chaaaaaargez avec les Tuniques bleues qui retrouvent Lambil !

Dans sa bulle : Chaaaaaargez avec les Tuniques bleues qui retrouvent Lambil !

Dans cette rubrique bi-mensuelle nous vous parlons de divers BD sorties dans les dernières semaines. | © Dupuis

Littérature

Cette semaine nous vous présentons quatre bandes dessinées et une collection illustrée de livres pour enfants ! On retrouve le ‘James Bond’ des années 80 chez Dupuis, alias 421, sous forme d’intégrale. On repart pour quelques cavalcades en compagnie de Tuniques bleues pour une balade irlandaise. Et on vous parle de gravité terrestre mais sans prise de tête !

 

Par Laurent Depré

Depuis cet été, Parismatch.be vous invite chaque semaine à vous plonger dans l’univers de la bande dessinée en vous proposant toute une série d’aventures pour adultes, pour jeunes et ados ! L’offre en 2022 est abondante et de qualité : c’est un secteur qui a, période de crise oblige, connu un boom durant la Covid-19. Voici nos coups de coeur cette semaine !

421 (Intégrale 3) – L’agent secret et aventurier des années 1980 chez Dupuis

Le pitch : Série d’aventures pleine d’humour, lorgnant vers James Bond et Indiana Jones, 421 va suivre la «mue» de la BD tous publics tournée vers plus de réalisme. Cela éloignera la série du « Journal Spirou » mais permettra à 421 de poursuivre ses aventures dans quatre albums aux angles surprenants comme Falco (1988) ou le diptyque Les Années de brouillard (1989) et Morgan Angel (1990).  Et enfin Le Seuil de Karlov (1992) qui clot la série. Ces quatre albums composent donc le dernier volume de cette intégrale 421.

Notre avis : L’agent secret matricule 421, alias James Plant, débarque dans le journal Spirou avec une toute nouvelle décennie, celle des années 80. Il naît du talent conjoint de Eric Maltaite et Stephen Desberg. Le premier, dessinateur, n’est autre que le fils du mythique Will, le papa de Tif et Tondu. Le second, auteur et scénariste, va devenir un poids lourd de la BD francophone. Citons quelques-unes des séries pour lesquelles il a collaboré :  Arkel, Jimmy Tousseul, IR$, Le Scorpion… Dix albums sortiront au total sur une douzaine d’années (1980-1992). Ensuite, l’éditeur et le rédacteur en chef de l’époque du Journal Spirou, Philippe Vandooren, entendront donner un nouveau cap dans les années 1990 et stopperont la série.

C’est à un véritable voyage dans le passé que nous convient à nouveau les Editions Dupuis avec ce 3e intégrale qui comprend les quatre dernières histoires de 421. Des tomes qui tiennent encore la route et rappellent même une certaine actualité comme cette histoire consacrée au milieu terroriste d’extrême-droite aux Etats-Unis (Falco). Pour le dessin, on est inévitablement dans un style qui sent terriblement l’époque. Pas certain qu’il parle à la génération actuelle mais ravira certainement ceux et celles qui ont grandi avec le Journal Spirou à cette époque-là…

Notons le prologue d’une vingtaine de pages explicatives et intéressantes consacrées au contexte de l’époque. La presse magazine, déjà, n’était pas très en forme et « Le Journal Spirou » n’échappait pas à la règle… En toute fin de recueil, vous trouverez aussi les premières planches du numéro 11 qui ne verra jamais le jour !

©Dupuis

La vie gourmande – Belle ode au plaisir non-stop

Le Pitch : Dans cette nouvelle autobiographie culinaire, Aurélia Aurita relate ses expériences au Japon, dans les Vosges ou encore à Pari. Elle devient ainsi reporter dans la cuisine d’un trois étoiles plusieurs mois, chez le chef Pierre Gagnaire. Le livre est aussi bourré d’histoires courtes composées de passions romantiques et amicales. L’autrice de Fraise et Chocolat nous entraîne dans une quête épicurienne de sens et de sensations ! Elle nous convie à du très intime aussi lorsqu’elle parle de son cancer du sein qui chamboula sa vie. Mais qui jamais ne triompha de l’instinct de plaisir et de gourmandise qui circule tout au long du livre.

Notre avis : C’est une belle brique que nous offre Aurélia Aurita avec ces 350 pages sans temps mort comme une vie bien remplie. Une vie surtout faite de plaisirs de table, de rencontres, de moments conviviaux comme ceux passés au marché de fruits et légumes tout simplement. Les amitiés qui déboulent dans nos vies comme des torrents d’eau pure et fraîche. Des passages difficiles, périlleux aussi avec cette saloperie de crabe. Et le parallèlle n’est malheureusement pas culinaire quand la vie ne tient plus qu’a un fil. Mais la vie est toujours gourmande et faites de plaisir, tant qu’elle bat en nous ! Délicieux.

©Casterman

Les Tuniques Bleues : Irish Melody – Déjà la 66e aventure de Blutch et Chesterfield !

Le Pitch : Virginie, le 17 mars 1862, jour de la Saint-Patrick. Alors que les membres de la Brigade irlandaise – des soldats nordistes originaires d’Irlande – célèbrent leur fête nationale, Chesterfield est à la recherche de cette graine de déserteur de Blutch. Mais voilà qu’un soldat de la Brigade croit reconnaître en la personne du sergent un cousin ! Avec sa chevelure rousse et son sale caractère, Cornelius – pardon, « Corny » – serait-il d’origine irlandaise sans le savoir ? Une révélation qui va l’obliger à des choix… cornéliens !

Notre avis : Avec la maladie du regretté Raoul Cauvin, le 65e album des Tuniques bleues avait été confié au solide trio Munuera-Béka (ils sont deux). Opérant un changement de style graphique et de dessins tout en respectant l’esprit de la série. Evidemment, il y avait les pour et les contre, après presque 50 années de duo Lambil-Cauvin… Ce fut un échec. Pas évident de rajeunir une telle ‘success story’ de la maison Dupuis qui remonte à l’époque dorée. On parle quand même de 29 millions d’albums vendus depuis les débuts…  Pour cette nouvelle cavalcade, retour donc aux dessins habituels de Willy Lambil qu’il a sagement réalisé dans son atelier de Sambreville. Et au scénario, Kris qui sera aussi aux commandes du 67e sur lequel ils travaillent déjà.

On passe du bon temps en compagnie de ces vieux compagnons de route et comme souvent le message se veut humaniste. A 86 ans, Lambil n’entend donc pas encore raccrocher ses crayons mais a déjà prévenu, dans les pages de Paris Match d’ailleurs, qu’il ne s’opposerait jamais à la poursuite de la série après sa mort. « Ce serait priver le public de personnages qu’il aime bien…. »

Dupuis

Gravité Express – Tomber et se relever…

Le Pitch : Evénement aux Éditions çà et là : la création du label « Ginosko » dédié à la bande dessinée documentaire dans les domaines de la science et des sciences humaines. Et le tout premier titre de ce label naissant est ce Gravité Express du coréen Jo Jin-ho ! L’auteur par le biais de l’humour et du dessin parfois rigolo mais toujours de façon très approfondie remonte l’histoire de la découverte des grands principes de la gravité. Newton, Einstein, Aristote ou encore Copernic sont du rendez-vous. Jo Jin-ho enseigne les sciences en Corée et tenait à écrire un nouveau type de livre sur la science qui inciterait les néophytes à s’intéresser à l’histoire de la discipline. Le label prévoit déjà de nouvelles publications : Génome Express, Atome Express…

Notre avis : Une manière ludique et humoristique d’approcher l’histoire des mathématiques qui, on s’en rend vite compte, font partie intégrante de notre culture. Les différents mathématiciens abordés dans l’ouvrage sont avant tout des penseurs de leur monde environnant. Les maths et la physique façonnent notre vision du monde et cet ouvrage sur la gravité en est le meilleur exemple. À dévorer ou à lire par « paquets » car la brique pèse 320 pages tout de même ! Pour le plaisir de la science. (J.Ad)

©Editions çà et là

La littérature racontée aux enfants – Donner le goût au plus vite

Le Pitch : Le Tour du Monde en 80 jours, Frankenstein, Notre Dame de Paris, Le portait de Dorian Gray… Au total, douze œuvres importantes de la littérature classique adaptées pour un public d’enfants de 6 à 10 ans. C’est l’objectif en 2022 des éditions Quelle Histoire avec cette collection «Littérature». Voilà la possibilité de découvrir cet univers grâce à des adaptations simples et imagées soutenues par de l’audio et une app’ dédiée.

Notre avis : Voilà un chouette outil pour cultiver le goût de la lecture dès le plus jeune âge. Faciles, courts, ludiques, connectés, ces livres respectent toujours trois critères selon les créateurs : facilité d’adaptation et de compréhension de l’histoire, équilibre entre narration et actions, possibilité de rester les plus fidèles possibles aux personnages. La composition des livres est intéressante également : l’histoire, une galerie des personnages principaux, un mot sur l’auteur du classique, le contexte historique et deux pages de jeux. À notre époque ? Urgent !

©DR
CIM Internet