Paris Match Belgique

Dans sa bulle : Grott & Brott, les extraterrestres ne sont pas toujours ceux qu’on pense…

Sélection des bandes dessinées

Vous allez adorer la nouvelle saga Grott & Brott. | © Kamiti

Littérature

Cette semaine nous vous présentons trois bandes dessinées et un recueil de dessins. Comme à chaque numéro, il y en aura pour tous les goûts.

 

Depuis cet été, Parismatch.be vous invite chaque semaine à vous plonger dans l’univers de la bande dessinée en vous proposant toute une série d’aventures pour adultes, pour jeunes et ados ! L’offre en 2022 est abondante et de qualité : c’est un secteur qui, période de crise oblige, a connu un boom durant la Covid-19. Pour ce dernier numéro de l’année, voici nos derniers coups de coeur.

Bellem : Mythologies et légendes d’Ardenne

Le pitch : Belgique, an 1750. Le petit Bellem et sa mystérieuse mère se rendent au célèbre burg Reinhardstein, où l’enfant remet au marquis de Mauban une étrange lettre révélant qu’il est le fils de la fée Mélusine ! Recueilli par le marquis, dont la famille doit justement sa fortune à la fée, Bellem va suivre une stricte éducation religieuse en compagnie de Marie-Charlotte, la jeune comtesse. Mais le garçon rebelle, que l’eau bénite semble brûler, va-t-il se couler si facilement dans le destin de croyant que l’on veut lui voir endosser ? D’autant que l’enfant fait preuve d’une cruauté très inventive, d’un don pour les farces inspirées et d’un goût pour la liberté qui va le jeter droit sur les chemins de la découverte de lui-même, au gré d’aventures pleines de magie, d’amour et de drame…

Notre avis : Les amateurs de légendes médiévales apprécieront cette nouvelle bande dessinée de Jean-Claude Servais. La fée Mélusine, le diable en personne, le cheval Bayard… tous sont au service d’une belle histoire contée autour du château de Reinhardstein. Les dessins sont précis, doux et féériques à la fois. Les péripéties sont habilement amenées, et on ne décroche pas de la BD du début à la fin.

Sélection des bandes dessinées
Bellem. © Dupuis

Le Printemps suivant – Après la pluie, tome 2 : Une jolie ode à la confiance en soi

Le pitch : Margaux sent que son couple vacille. Après sa dernière dispute très orageuse avec Pacco, elle déploie des trésors d’amour et d’attention, mais, tel un ours, il boude et poursuit sa vie dans son coin. Et si Margaux trouve enfin l’idée qui pourrait les réconcilier, les deux amoureux peinent à relever le défi. Margaux décide alors de se recentrer sur elle-même, afin de mieux comprendre les sentiments mélangés qui la divisent. De quoi a-t-elle vraiment besoin et envie ? Qu’est-ce qui l’empêche d’avancer ?

Notre avis : Dans ce tome, Margaux surmonte ses traumatismes d’enfant pour aller de l’avant. La peur de l’abandon, la peur d’échouer… des angoisses paralysantes qui la poursuivent même dans sa vie de femme. Margaux Motin se livre dans cette bande dessinée autobiographique avec beaucoup de sincérité et d’espoir. Elle nous incite à nous dépasser, contrôler nos peurs pour pouvoir avancer dans la vie. Une jolie histoire qui se lit très rapidement avec des dessins dynamiques et drôles.

Sélection des bandes dessinées
Le printemps suivant. Tome 2 – Après la pluie. © Casterman

Bon pour … Dessins de famille : Dans l’intimité de Franquin

Le pitch : Quand on est un dessinateur de renom pris par la création et le rythme des publications qui se suivent, le temps manque pour courir les magasins à la recherche d’hypothétiques cadeaux et présents pour ses proches. Franquin avait trouvé la solution. À la fois aisée, pratique et ô combien personnelle, la trace sur le papier de « voeux » et autres « bons pour » est devenue pratique courante dans la famille Franquin. Bouquets croqués, présents dessinés étaient offerts dans l’attente que les cadeaux se matérialisent plus tard… Les dessins que l’on retrouve n’ont jamais eu pour vocation d’être publiés un jour. Conçus et imaginés pour les anniversaires ou les fêtes comme la Saint Valentin, ils ont cette saveur des dessins rares que l’on découvre avec curiosité.

Notre avis : Véritable recueil, Bon pour… nous emmène dans l’univers de Franquin, non pas par la BD, mais à travers des dessins uniques et inédits. L’ouvrage propose une manière originale d’aborder l’œuvre de Franquin avec ses dessins de famille. Entre les « bons pour » et les dessins de « souhaits », bien plus authentiques que des cartes de fêtes traditionnelles, on découvre une œuvre familiale qui donne envie d’en faire partie. Seul bémol, les dessins manquent d’explication. Il n’y en a tout simplement pas. Un élément qui pourrait rebuter les moins assidus de l’auteur de Gaston. En fin d’ouvrage, on retrouve tout de même des légendes, mais uniquement techniques.

Sélection des bandes dessinées
Bon pour … Dessins de famille. © Maison CFC

Grott & Brott – Nous venons en pet, tome 1 : Début d’une saga prometteuse

Le pitch : Grott et Brott sont deux petits malfrats intergalactiques en cavale. Pour échapper à la police Kroutonienne qui leur colle aux orteils, ils n’ont rien trouvé de mieux que de se planquer sur Terre et se faire passer pour des petits épiciers de quartier en France. Soyez gentils avec vos épiciers de quartier, car ils pourraient bien eux aussi être des aliens fugitifs… Un trio d’auteurs de talents (Gihef, Janry, Tanco) pour une BD d’humour digne héritière des plus grandes séries du genre !

Notre avis : Cet album – qui en appellera certainement d’autres – est une aventure originale. L’ouvrage peut paraître enfantin, de par le dessin ou la durée des aventures, mais elle plaira aussi bien aux adolescents qu’aux adultes grâce à une double lecture. Derrière l’histoire de base avec le duo d’extraterrestres (rejoints plus tard par un congénère) se cachant sur la terre, on soulève également des questions de société illustrées par les courtes aventures détournées sous forme de gags. La bande dessinée se consomme à la carte ou entièrement, sans qu’on s’en rende d’ailleurs compte.

Sélection des bandes dessinées
Grott & Brott. © Kamiti
CIM Internet