Paris Match Belgique

Jean d’Ormesson s’est éteint à 92 ans mais il restera à jamais un immortel

Jean d'Ormesson est mort dans la nuit de lundi à mardi à 92 ans. | © Belga / AFP PHOTO / Martin BUREAU

Littérature

Il restera un immortel. L’écrivain Jean d’Ormesson est mort dans la nuit de lundi à mardi à 92 ans, a annoncé sa famille à l’AFP. 

Le romancier est décédé d’une crise cardiaque à son domicile de Neuilly (Hauts-de-Seine), a précisé sa fille, l’éditrice Héloïse d’Ormesson. « Il a toujours dit qu’il partirait sans avoir tout dit et c’est aujourd’hui. Il nous laisse de merveilleux livres », a-t-elle ajouté.

Lire aussi > Le parcours romanesque des deux libraires ennemis de Paris

Né à Paris le 16 juin 1925 dans une famille d’administratifs et d’ambassadeurs, cet ancien élève de l’’École normale supérieure, reçoit dès 1971 le Grand prix du roman de l’Académie française pour La Gloire de l‘Empire. De son nom complet Jean Bruno Wladimir François de Paule Le Fèvre d’Ormesson, il prend la tête du Figaro de 1974 à 1977 et réussit le pari de relancer les ventes et le cachet du journal.

Immortel

Nommé Président du Conseil international de la philosophie et des sciences humaines à l’UNESCO, le romancier prolifique aux plus de quarante livres a aussi et surtout été élu à l’Académie française le 18 octobre 1973. Jean d’Ormesson s’est peut-être éteint cette nuit, mais il sera à jamais un immortel. En 2013, l’écrivain, chroniqueur, journaliste, acteur et philosophe avait évoqué le cancer de la vessie qui lui a valu huit mois d’hospitalisation mais dont il était en rémission.

CIM Internet