Paris Match Belgique

Benjamin Maréchal quitte « C’est vous qui le dites »

benjamin maréchal

Benjamin Maréchal, un pilier de la RTBF. | © RTBF

Médias

L’animateur de Vivacité l’a annoncé lui-même en direct ce lundi matin. Benjamin Maréchal a décidé de quitter l’émission « C’est vous qui le dites ».

Quelques jours après avoir été critiqué pour un débat sur le viol, Benjamin Maréchal a décidé ce lundi matin de quitter l’émission « C’est vous qui le dites » sur Vivacité. « Merci pour tout, c’était un privilège de travailler avec vous les gars », a-t-il lancé peu avant 9h à ses collègues et amis Thierry Luthers, Sara de Paduwa et Jérôme De Warzée. Un départ qu’il annonce comme un choix personnel : « Cela fait des mois, bien avant les tempêtes que vous avez croisées dans les journaux ou les réseaux sociaux, que j’ai demandé à la direction de trouver du temps pour créer, imaginer, aller vous voir en vrai, faire autre chose que de discuter avec vous par téléphone ». Parfois « lassé », souvent « malmené », l’animateur décide de sortir de la quotidienne pour « enfin bosser sur ce que sera cette radio demain ». Avant de remercier ses fidèles auditeurs, Benjamin Maréchal s’est dit « serein » et « enfin maître des événements ».

Vendredi dernier, l’animateur avait suscité une énième polémique lors d’un débat sur le viol et sur les déclarations de Brigitte Lahaie. Cette dernière avait affirmé qu’une femme « peut jouir lors d’un viol ». le débat avait suscité des réactions indignées de la part d’auditeurs mais aussi de Jean-Claude Marcourt, ministre des Médias. « Intolérable d’aborder un sujet aussi sensible et grave de cette manière », avait-il écrit sur Twitter. La RTBF avait dû s’excuser publiquement en fin de journée.

La fin de « C’est vous qui le dites » ?

« Est-ce que c’est vous qui le dites s’arrête ? », demande Benjamin Maréchal à son désormais ancien patron. « Non clairement pas », répond Eric Gilson. Le directeur de Vivacité explique ensuite qu’il est « essentiel de conserver un espace de parole où les citoyens peuvent venir donner une opinion ou partager une expérience de vie ». « C’est une émission où on donne la parole à des experts mais pas qu’à des experts. Et c’est l’une des missions de service public », poursuit-il avant de donner le nom du successeur de l’animateur contesté. « Je remercie Cyril (Detaeye) qui a accepté de prendre la relève pour quelques temps, le temps que nous puissions travailler sur ces nouveaux projets ». L’animateur sur le départ donne un dernier conseil à son remplaçant : « si tu as le choix entre un sujet sur les intercommunales ou sur les chats, prends les chats ! »

CIM Internet