Paris Match Belgique

Animateur de « jeux débiles » : Attaqués par Beigbeder, Nagui plaisante et Ardisson lui répond avec virulence

nagui

Nagui. | © AFP PHOTO / PHILIPPE LOPEZ

Médias

Dans son dernier livre, Frédéric Beigbeder ironise sur les « vieux animateurs » qui « animent des jeux débiles ». Parmi ceux-là, il cite Nagui, dont il était l’invité mardi sur France Inter, ainsi que Thierry Ardisson qui n’a pas du tout apprécié l’attaque de l’auteur à son encontre.

Nagui avait des choses à dire à Frédéric Beigbeder. Mardi, l’auteur était l’invité de l’animateur de France 2 dans « La bande originale » sur France Inter. Il était venu défendre son dernier livre Une vie sans fin, dans lequel il tacle certains animateurs du Paf, notamment ceux qu’il qualifie de « vieux animateurs télé qui refusent de décrocher et qui continuent d’animer des jeux débiles ». Dans cette liste de présentateurs, Beigbeder cite Nagui. « Je vous le dis tout de suite, Nagui n’a pas apprécié du tout », a lancé à l’auteur Daniel Morin durant sa chronique. « Pas que vous l’ayez cité comme animateur de jeux débiles, non, ça il est au courant. Non, ce qu’il a détesté, c’est que vous le citiez en troisième position. Nagui, il veut être ‘number one’. En plus, derrière Dechavanne qu’il déteste et Sabatier qu’il méprise », a poursuivi le journaliste. « Faux », a précisé Nagui sur cette dernière affirmation.

À la fin de la chronique, Nagui a demandé des explications à son invité. « Je suis extrêmement fier d’être cité dans une oeuvre littéraire, a ironisé l’animateur de ‘Tout le monde veut prendre sa place’, ce n’est pas la première fois, le précédent, c’était Michel Houellebecq, donc c’est trop la classe. Il y en a un à mon avis qui va prendre différemment vos fulgurances, c’est Thierry Ardisson quand même, qui prend cher (dans le bouquin) », poursuit Nagui. « De mémoire vous avez écrit que Thierry Ardisson se rêvait d’être écrivain, il n’a passé sa vie qu’à lire des prompteurs qu’il n’avait même pas écrit lui-même et à faire des blagues qu’il n’avait pas écrites non plus ».

Les explications de Frédéric Beigbeder

Piégé par Nagui, Frédéric Beigbeder s’est défendu tant bien que mal en affirmant qu’il appréciait le Nagui « animateur de talk-show culturel » sur France Inter avant d’ajouter qu’il « comprenait moins l’autre Nagui » qui anime des émissions sur France 2. « Je regrette que vous ne fassiez pas à la télévision ce que vous faites ici ».

Les deux hommes se sont quittés bons camarades, puisque Nagui a publié un cliché avec l’auteur de 99 francs avec le commentaire « sans rancune ».

Effaré d’être là @labointer #FredericBeigbeder #uneviesansfin et #sansrancune

Une publication partagée par Nagui (@naguiiiiiii) le

La réponse cinglante de Thierry Ardisson

Nagui avait prévenu Frédéric Beigbeder sur France Inter mardi : Thierry Ardisson n’a pas vraiment apprécié les attaques de l’auteur à son encontre. « Alors que Thierry Ardisson rêvait d’être écrivain, rien de ce qu’il prononce n’est de lui: ses prompteurs, ses blagues et ses questions sont rédigés par des pigistes. Tout ce qu’a fait Thierry Ardisson, depuis 30 ans, c’est lire des textes écrits par d’autres. Il n’est pas surprenant que son obsession consiste désormais à éditer des coffrets de compilations de ses vieilles émissions – ce romancier frustré souhaite à tout prix occuper une place sur votre étagère », écrit-il.

« Frédéric, j’ai peur que la cocaïne t’ait bouffé le cerveau »

Si Nagui a plaisanté d’être cité dans le livre de Frédéric Beigbeder, Thierry Ardisson n’a semble-t-il pas du tout goûté l’attaque. Il lui a répondu par communiqué transmis aux rédactions mercredi. « Frédéric, j’ai peur que la cocaïne t’ait bouffé le cerveau », commence le texte. « Tu me reproches d’animer des jeux débiles, mais tu oublies que tu as commencé à la télévision dans une émission culturelle que j’animais, « Rive Droite / Rive Gauche » ». L’animateur de Salut Les Terriens rappelle ensuite que Frédéric Beigbeder a publié Confessions d’un Baby-boomer et Louis XX, deux de ses ouvrages « numéro 1 des ventes ». « Une fois de plus, tu as trahi un ami », écrit Thierry Ardisson en fin du communiqué avant de féliciter Frédéric Beigbeder pour son « buzz ». « J’imagine que tu en avais besoin pour ton livre ».

CIM Internet