Paris Match Belgique

Non, Netflix n’a pas traqué la dépression chez un utilisateur trop actif

King-Salamander était parvenu à regarder toute la série The Office en une semaine. | © Flickr/Austen Squarepants

Médias

188 épisodes en une semaine, c’est assez pour que Netflix s’inquiète de la santé mentale de l’un de ses utilisateurs. La nouvelle avait été reprise par tous les médias, problème : il s’agissait d’un fake. 

« Big Netflix is watching you », pour le meilleur et pour le pire. Il y a quelques semaines, on découvrait la plateforme plutôt inquisitrice, à travers une publication Twitter qui avait fait rire et s’indigner les internautes : « Aux 53 personnes qui ont regardé A Christmas Prince chaque jour durant ces 18 derniers jours : qui vous a brisé le cœur ? », interrogeait-elle rigolarde. Si la plaisanterie n’a pas fait sourire tout le monde, elle emboitait le pas à Spotify qui, en fin d’année, avait utilisé les datas de ses utilisateurs pour une série de publicités. « Chère personne qui a joué 42 fois ‘Sorry’ le jour de la Saint-Valentin : qu’as-tu donc fait ? », pouvait-on notamment lire sur un gigantesque billboard.

Lire aussi > Comment le licenciement de Kevin Spacey a coûté des millions à Netflix

Mais de nombreuses réactions ont pointé du doigt la toute-puissance avouée des deux plateformes sur nos données. Si elles sont l’une des forces de Netflix et le point de départ de ses suggestions addictives, elles sont aussi un inquiétant rappel de tout ce que le service sait de nous, y compris nos moindres faiblesses cinéphiles. Mais il se pourrait que l’observation précise de nos habitudes n’ait pas que des désagréments, à en croire un utilisateur Reddit, repéré par le média Pizza Bottle. Repris par Slate, son témoignage fait même plutôt chaud au cœur.

Le roi salamandre déprimé

L’utilisateur, du nom de King-Salamander, aurait été surpris par Netflix dans un marathon The Office plutôt impressionnant : le jeune homme a regardé toute la série, soit pas moins de 188 épisodes, en l’espace d’une petite semaine. De quoi inquiéter la plateforme de streaming, qui l’aurait contacté personnellement, raconte King-Salamander. Inquiet, un employé aurait voulu savoir si tout allait bien, et si sa consommation effrénée de série n’était pas un… appel à l’aide. « Ils avaient remarqué que j’étais en ligne non-stop pendant environ une semaine et voulaient vérifier que je me portais bien ».

©Pexels

Lire aussi > MDMA contre l’angoisse et kétamine contre la dépression, les drogues s’invitent en pharmacie

Et l’intrusion aurait été plutôt bien accueillie par l’accro de The Office. Car King-Salamander traversait en réalité un état dépressif, qui le poussait à rester chez lui, sans aucun contact avec le monde extérieur. « Honnêtement, ça m’a fait du bien de savoir que quelqu’un, même un inconnu travaillant dans le service technique du site, s’est soucié de ma santé mentale », a-t-il confié sur Reddit, heureux de l’initiative de Netflix. La plateforme, elle, n’avait – heureusement – pour le coup pas jugé opportun de partager l’échange… A raison, puisqu’il s’agissait en réalité d’une fake news, le hoax circulant depuis plusieurs mois sur internet. Ainsi que Netflix l’a confié à Franceinfo après que le média l’ait contacté pour une réaction, « Il s’agit d’un hoax qui tourne sur internet depuis longtemps. Netflix ne contacte jamais ses membres pour interagir avec eux sur leurs habitudes de consommation ».

CIM Internet