Paris Match Belgique

Pixel art : Gustavo Viselner redessine des tableaux de la pop culture en 8-bit

Gustavo Viselner s'est attaqué aux films, mais également aux séries, du Prince de Bel-Air à Game of Thrones. | © Behance/Gustavo Viselner

Médias

Un artiste brésilien fait redécouvrir des scènes cultes dans un style minimaliste et naïf : le 8-bit.

En parcourant la page de Gustavo Viselner, à trois derrière un écran, on ne peut s’empêcher de s’exclamer à tour de rôle : « Game of Thrones ! », « Star Trek ! », « Friends ! », avant une ultime interrogation. Le jeu de devinettes est drôle, et facile – et cela ne tient qu’au talent de cet artiste né à Buenos Aires, mais qui a grandi en Israël. Gustavo est un artiste du pixel : il compose numériquement des œuvres d’art à l’aide de petits carrés et d’une palette limitée de couleurs. Sa spécialité ? Des tableaux inspirés des séries et films les plus emblématiques des années 2000 et 2010 ; notre nouvelle pop culture.

8-bit, façon eighties

Dans son expression la plus radicale, que l’on appelle le « style 8-bit » – en référence à la résolution des premiers ordinateurs et consoles, le pixel art réinvente en quelque sorte le principe de la mosaïque : des dizaines de petits carrés de couleurs qui recréent une image en 2D. « C’est une pièce fondatrice du folklore du gamer », explique Gustavo Viselner sur la plateforme pour artistes Behance. Mais « pour moi, le pixel art n’est plus simplement un outil graphique pour jeux vidéo, c’est une forme d’art qui peut se démarquer sans jeu pour le supporter ».

Lire aussi > Quand un designer donne la banane à l’art moderne grâce à une application

©Behance/Gustavo Viselner – Un auto-portrait de l’artiste « au travail ».

Et dans le genre, le Brésilien est particulièrement doué : ses créations sont limpides et permettent de redécouvrir des scènes mythiques dans un style plutôt « naïf ». Le Seigneur des anneaux, Arrival de Denis Villeneuve, Star Wars, et du côté des séries Le Prince de Bel-Air, Westworld, Stranger Things ou encore Walking Dead sont déjà passés par sa tablette graphique. « J’adorerais emmener Saul Goodman [de la série Better call Saul, ndlr] dans une aventure pixellisée excitante », ajoute l’artiste, mais « pour l’instant, traduire ces histoires en scènes illustrées est tout ce que je peux faire, et c’est merveilleux ».

Lire aussi > Altered Carbon (Netflix), l’immortalité sans rêve ni révolution

©Behance/Gustavo Viselner – Breaking Bad.
©Behance/Gustavo Viselner – Stranger Things.
©Behance/Gustavo Viselner – Le Seigneur des anneaux.
©Behance/Gustavo Viselner – Arrival.
CIM Internet