Paris Match Belgique

Aymeric Caron prend sa revanche sur ONPC

Aymeric Caron à l'époque où il partageait le plateau avec Léa Salamé. | © LE PARISIEN / FREDERIC DUGIT

Médias

Dans une interview avec lalibre.be, l'ancien chroniqueur d'« On n'est pas couché » regrette ce que l'émission est devenue, notamment à cause de Christine Angot et Yann Moix.

Autrefois membre de l'équipe de trublions médiatiques d'« On n'est pas couché », Aymeric Caron avait juré de ne jamais la critiquer. Mais ces derniers mois d'antenne et son retour sur le plateau pour y présenter son livre ont eu raison de sa patience pour l'émission. Plutôt que de désamour, l'ex-chroniqueur parle de "tristesse » dans un article de lalibre.be.

Le duo est dépassé par le pouvoir incroyable qu'octroie ce rôle.

"C'est parce que j'ai beaucoup d'affection pour cette émission qu'aujourd'hui je suis obligé de la critiquer », assure ainsi Aymeric Caron, qui a dans son viseur les auteurs Yann Moix et Christine Angot. "Ces deux personnes ne devraient pas être là », regrette le journaliste qui a tout plaqué pour se lancer dans la création d'un nouveau mouvement politique, le "Rassemblement des écologistes pour le vivant ».

©Le Parisien / Frédéric Dugit - Christine Angot et Yann Moix.

"Cette saison nous montre que le duo est dépassé par le pouvoir incroyable qu'octroie ce rôle », déplore-t-il. Et Aymeric Caron en sait quelque chose : il a récemment fait les frais de la critique acerbe de Christine Angot et Yann Moix, alors qu'il était convié à venir présenter son manifeste écologiste dans "On n'est pas couché ». Cette fois dans la position de l'invité plutôt que de l'hôte, l'ancien journaliste s'est senti particulièrement agressé par les questions des deux chroniqueurs : "Venir sur le plateau d'une émission de grande audience et constater que le débat est impossible parce que Yann Moix et Christine Angot ont décidé de torpiller l'entretien, en tentant de discréditer l'auteur sans parler de ce qu'est réellement ce livre, c'est extrêmement frustrant ».

L'entretien complet paraitra dans lalibre.be, ce samedi 3 février 2018.

CIM Internet