Paris Match Belgique

"Entre" : La sortie de l'enfance (re)racontée chaque semaine

Image d'illustration | © Pexels

Médias

À quoi on croit, quand on a onze ans ? Comment on survit à la rentrée dans une nouvelle école ? Et comment s'installe la violence ? Justine, 11 ans, le rappelle toutes les semaines aux adultes qui auraient oublié, dans un podcast salvateur.

 

La première fois qu'on avait demandé à maman "de la vraie musique », plutôt que les disques de comptines d'enfants usés qui tournaient d'ordinaire, elle avait sorti son propre stock de cassettes de chanteurs dépassés. Des boites grises, aux titres mièvres écrits en capitale. Des "trucs de grands » à des années-lumières des chansons qu'entonnaient les autres à la récré. On avait dit : "C'est nul », et elle avait souri, peut-être avec une grimace triste. Pour la première fois, on s'en rendait compte : grandir l'éloignait de nous et nous laissait un peu tout seul, sur la route. Maman n'avait plus toute les réponses - peut-être qu'elle les avaient oubliées.

Et à écouter Justine, petite Française de onze ans qui vient tout juste d'entrer au collège, on se rend compte qu'on a sans doute oublié, nous aussi : comme les premiers (dés)amours font mal, comme les copains sont tout, comme les autres peuvent être cruels et comme on peut être seul, quand on sort de l'enfance. La période floue par excellence, parce qu'elle est désormais bien loin, mais aussi parce qu'on n'était alors pas tout à fait celui ou celle qu'on incarne aujourd'hui. Et les épisodes de "Entre », produits pas le nouveau studio de podcasts Louie Média, en sont le rappel nécessaire.

Le cœur et Louie

La série audio suit, semaine après semaine, le quotidien authentique de Justine. Sa voix d'enfant et ses questionnements éclairés dessinent un doux retour en enfance, qui fait sourire - comme maman le faisait - et souvent s'interroger sur l'adulte qu'on est devenu. Ce qu'on a effacé, Justine le décortique avec justesse et intérêt, comme quand on y est confronté pour la toute, toute première fois. Le résultat est un podcast de l'ordre de la nécessité, dans un paysage médiatique de l'entre-soi : celui des "grands », qui ne délaissent leur monde qu'à l'occasion de quelques micro-trottoirs forcément infantilisant. À travers Justine, on découvre une jeune parole qui se forme, pleine d'intelligence et d'impertinence naïve, qui dépasse parfois des discours qui semblent avoir trop vieillis.

Lire aussi > « C’est tout meuf », le premier podcast féminin de la RTBF : « Aujourd’hui, le féminisme fait peur aux nanas et aux mecs »

Le podcast est la première production de Louie Média, nouveau venu sur la scène des plateformes dédiées française - là où, en Belgique, on peine encore à faire entendre sa voix à travers ce format toujours plus populaire. À l'origine de Louie, Mélissa Bounoua, ancienne d'Arte et de Slate, et Charlotte Pudlowski, créatrice du podcast "Transfert », bien connu des amateurs du genre. Et les deux acolytes du son comptent bien "continuer à faire entendre des voix » aux auditeurs, après "Entre ». Pour cela, elles ont lancé un financement participatif, qui touchera à sa fin d'ici peu. De quoi se faire du bien aux oreilles, pour quelques deniers seulement.

CIM Internet