Paris Match Belgique

L’émission « Chasseurs d’appart », sexiste selon le CSA

C'est une émission du 14 octobre 2017 qui est pointée du doigt. | © BELGA PHOTO DIRK WAEM

Médias

Le Conseil de l’audiovisuel belge sermonne sérieusement RTL pour son émission « Chasseurs d’appart », empreinte de stéréotypes misogynes.

Un animateur nu sous son tablier de cuisine et un montage qui flirtait bien trop dangereusement avec le mauvais goût : c’était le 14 octobre dernier, alors que « Chasseurs d’appart » faisait une démonstration sexiste qui n’a pas plu au Conseil supérieur de l’audiovisuel belge, qui vient d’annoncer avoir adressé un avertissement à RTL, qui diffuse l’émission. Pour le Collège d’autorisation et de contrôle du CSA, celle-ci a bel et bien porté atteinte au respect de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Lire aussi > Femmes au bord de la crise de nerf : les Belges « déprimées » par le sexisme

L’épisode « Le choc des champions » a largement dépassé les bornes, selon la décision qui « se fonde sur une analyse du traitement des femmes présentes dans le programme » : « De nombreux passages du programme posent question au regard de l’égalité entre les femmes et les hommes. Sont concernés plusieurs scènes et propos de la part de l’animateur (notamment, il se montre nu sous un tablier, devant les participantes uniquement), des remarques des concurrents masculins, des commentaires de la voix off souvent accompagnés de montages visuels et sonores qui les appuient. Ces différentes interventions comprennent des stéréotypes sexistes ou sont orientées vers le seul physique des femmes et dans un rapport de séduction« , explique le CSA dans un long rapport documenté.

©RTL

Des femmes forcément « matérialistes, frivoles, séductrices »

Le Collège d’autorisation et de contrôle pointe une représentation générale péjorative du genre féminin : dans « Chasseurs d’appart », les femmes se voient cantonnées à des rôles par trop genrés et réduites à leur dimension sexuelle seule. Dans l’émission, elles sont dépeintes comme « matérialistes, frivoles, séductrices« , analyse le CSA. « Ces stéréotypes véhiculés le sont en outre de manière grave car ils sont énoncés sur un ton léger – comme unanimement admis par le public – ils sont présents tout au long du programme, en grande quantité, et ce dans un programme de type familial diffusé en première partie de soirée« , dénonce-t-il, à l’heure où l’éducation à une société moins sexiste est un travail – éreintant – de tous les jours.

Lire aussi > Pourquoi Miss America ne sera plus jugée sur la couleur de son maillot de bain

Et pourtant, le rapport ne constituera, pour RTL, qu’un avertissement. Puisque c’est la première fois que la chaine est prise la main dans le sac de manière si flagrante, le CSA se contente d’un sermon public. Mais voilà le média privé prévenu.

CIM Internet