Paris Match : une formule qui fonctionne depuis 70 ans

Paris Match : une formule qui fonctionne depuis 70 ans

Vidéo Médias

En ce printemps 2019, le mythique magazine hebdomadaire français, qui connaît une édition spécifique belge depuis 2001, fête ses 70 années d’existence. Retour sur un ADN journalistique toutjours d’actualité.

 

Par Laurent Depré

Dans un période compliquée pour un secteur tout entier, celui des médias traditionnels, il est des anniversaires qui font particulièrement plaisir. La presse est au plus mal ? Oui, mais elle vit toujours. La presse éprouve des diffcultés à se réinventer, à effectuer définitivement sa mue numérique ? Oui, mais la consultation des infos en ligne est tous les jours plus importante, mobile en tête. La presse est confrontée à un désintérêt voire une défience de la population ? Oui, mais elle reste le gage d’un travail rigoureux, d’un grand nombre de révélations d’utilité publique et une caisse de raisonnance toujours aussi forte à côté des réseaux.La presse voit ses moyens humains diminuer et ses rédactions fondre comme neige au soleil ? Oui, mais quel secteur d’activités a échappé à la restructuration ces 20 dernières années ?

Des titres meurent et c’est à chaque fois un drame pour toute une profession. D’autres, parfois sous forme de ‘pure player’, naissent pour connaître un succès instantané et une crédibilité immédiate.  D’autres encore se stabilisent et se renforcent même dans la tempête. C’est la cas de Paris Match. Une marque forte, connue et reconnue. Chacun d’entre nous ou presque a déjà tenu en main ce magazine. Une histoire qui dure depuis 1949 avec des hauts et des bas comme pour toute entreprise. Ainsi, Paris Match ne fut pas loin de mettre la clé sous le paillasson dans la seconde moitié des années 70. Et pourtant…

 

Une couverture diffusée à la fin des années 70 avec Mère Thèresa. ©Paris Match

Cinq ans après la fin de la seconde guerre mondiale, dans une Europe encore meurtrie et blessée dans sa chair, un homme a de grand projet pour son magazine. « (Paris) Match sera le grand film de la vie !  Et pour que ce film émerge en kiosque, il lui faudra se doter chaque semaine d’une offre irrésistible: sa couverture » s’exclame a l’époque Jean Prouvost. Dans son éditorial du hors série consacré à 70 années de Une de Paris Match, l’actuel rédacteur en chef Olivier Royant confirme que si une bonne couverture aide a augmenter les ventes en librairie, elle reflète surtout la personnalité de la marque. « Dans les quelques secondes où le lecteur la découvre, elle doit séduire, surprendre, émouvoir, susciter débats et polémiques. Aucune formule savante n’a jamais indiqué par avance ce qui pouvait plaire. Mais si la couverture est réussie, on ne l’oublie pas » écrit-il en préambule du numéro spécial.

Paris Match reste une référence en 2019 en terme de photojournalisme. C’est la conviction de son Head of photo Department Jérôme Huffer. « Il reste peu de magazines qui diffusent encore de la photo comme nous le faisons. La différence, aujourd’hui, est que le spectre des photographes s’est agrandi avec l’essor des technologies. Cela va d’un touriste dans la rue armé de son simple smartphone au travail artistique de Sebastião Ribeiro Salgado » nous explique le jeune photographe. Voilà pour le choc des photos.

 

Mesrine à la Une de Paris Match ! ©Paris Match

3 650 couvertures plus tard…

Le magazine d’informations repose toujours sur une une approche, un traitement de l’information qui répond à une série de critères. C’est l’ADN de Paris Match. Marc Brincourt, longtemps rédacteur en chef photo du titre nous en dessine les contours. « Match est passé d’un magazine de sport à un magazine d’actualité. Dès le début, dès ce virage, tous les curseurs ont été revus et ils donnent encore le ton du magazine aujourd’hui. De quoi s’agit-il? De la double page, de l’effet photo, des séquences, la petite histoire qui se racontent sur sept, huit photos… Mais surtout la narration, le témoignage d’un évenement avec de l’humain ». Car c’est l’histoire d’un homme qui osa se mesurer à l’immense, au gigantesque massif montagneux de l’Annapurna au Népal qui redonna de l’espoir à la France et démarra la folle histoire de Paris Match. Voilà pour le poids des mots.

La spécificité belge

Depuis 2001, une édition belge existe également. La majorité du contenu provient toujours de la France mais une partie du magazine est composé de contenus 100% belges. C’est donc un grand honneur pour la Belgique francophone de participer à l’histoire du magazine.

Durant tout le mois de juin, Paris Match Belgique vous réserve de belles surprises afin de fêter dignement les 70 ans du titre ! Des numéros qui seront ‘collectors’ : la fabuleuse histoire des couvertures de Paris Match (6 juin), D’autres surprises vous attendront dans les numéros du 13, du 20 et du 27 juin. Un mois de folie !

 

Retrouvez chez votre librairie cet impressionnant hors série de 140 pages qui revient sur 70 ans d’informations et de couvertures mythiques !

 

 

CIM Internet