Paris Match Belgique

Fox News perd sa voix modérée (et les internautes s’inquiètent)

shepard smith

Shepard Smith. | © Fox News

Médias

Lassé par les saillies du camp Trump, le journaliste Shepard Smith, la voix modérée de Fox News, se retire de la chaîne conservatrice américaine.

Fox News perd l’un de ses animateurs phares. Dans la maison depuis son lancement en 1996, Shepard Smith a décidé de quitter la chaîne conservatrice américaine. S’il n’était pas le plus populaire sur Fox News, le journaliste de 55 ans y était d’une grande valeur, son point de vue modéré permettant d’équilibrer quelque peu la tonalité générale très à droite. Pour preuve, il y gagnait pas moins de 15 millions de dollars par an. Une véritable fortune pour l’animateur d’un programme d’information quotidien d’une heure à la mi-journée.

Mais sa voix modérée lui valait d’être régulièrement la cible de tweets rageurs du président Donald Trump. Son départ renforce encore davantage l’image d’organe de propagande de la Maison Blanche acquise par la chaîne du magnat australien des médias Rupert Murdoch.

Déjà approché par CNN et MSNBC, Shepard Smith a été lassé par la rhétorique pro-Trump et sans nuance de ses collègues actifs en primetime Tucker Carlson et Sean Hannity. Le premier a ainsi récemment estimé à l’antenne que le « suprémacisme blanc n’était pas un réel problème en Amérique ».

Lire aussi > Donald Trump s’en prend à Fox News pour avoir donné la parole à un candidat démocrate

Tensions au sein de Fox News

Fin septembre, Tucker Carlson s’était moqué de Shepard Smith pour avoir soutenu le juge et chroniqueur Andrew Napolitano. Invité sur le plateau de Carlson, ce dernier avait été traité d’« idiot » par un invité après avoir déclaré que Trump avait commis un crime. Shepard Smith avait qualifié l’attaque de « répugnante ».

L’animateur américain a cependant toujours été soutenu par son directeur exécutif, Roger Ailes, face aux véhémentes critiques des téléspectateurs les plus extrémistes de la chaîne. Son annonce, faite vendredi et sans avoir prévenu personne, a fortement touché ses collaborateurs et collègues d’autres programmes. Dans son message d’adieu, l’animateur a évoqué les tensions qu’il pouvait y avoir entre les sections d’opinion et d’information, affirmant que la seconde, dont il fait partie, s’était toujours « efforcée de livrer » l’actualité « tout en disant la vérité au pouvoir, sans crainte ni favoritisme, dans son contexte et avec perspective ». « Même dans notre pays actuellement polarisé, j’espère que les faits l’emporteront, que la vérité importera toujours et que le journalisme et les journalistes prospéreront. »

Chris Wallace, le prochain ?

Alors que de nombreux internautes pro-Trump se réjouissent de ce départ, d’autres Américains ont partagé leurs inquiétudes sur Twitter. « Nul doute que le cloaque toxique dirigé par Hannity, Ingraham, Carlson, Fox & Friends (…) ont précipité sa sortie. Chris Wallace ou Andrew Napolitano seront-ils les prochains ? » a écrit Billy Baldwin, citant deux autres animateurs modérés. Le premier avait mis les points sur i, après une énième attaque du président.

« Trump sera ravi. Tellement ravi », écrit le journaliste britannique Mehdi Hasan, tandis qu’un autre internaute se demande si quelqu’un aurait vu Chris Wallace.

D’autres internautes n’ont pas hésité à faire des liens, encore non-vérifiés, entre le départ de Shepard Smith et la rencontre entre le procureur général des États-Unis Bill Barr et le big boss de Fox News Rupert Murdoch.

Donald Trump a lui-même commenté le départ de Shepard Smith sur Twitter. « Est-ce qu’il part à cause des mauvaises audiences, ou pour une autre raison moins importante ? » a-t-il écrit. Ce qui ne fera pas taire les rumeurs.

Avec Belga

CIM Internet