Paris Match Belgique

Netflix inaugure un bouton pour passer des blagues sur Donald Trump

Seth Meyers netflix

Dans son spectacle Lobby Baby, Seth Meyers a eu l'idée d'une blague supplémentaire pour sa diffusion sur Netflix. | © Frederic J. BROWN / AFP

Médias

Détrompez-vous, il ne s’agit pas de censure mais bien d’une « joke » supplémentaire de la part de l’humoriste pour la sortie de son spectacle sur Netflix.

 

On connaissait déjà l’option sur Netflix pour passer le générique, bientôt on pourra utiliser un bouton pour passer des blagues sur Donald Trump. Rien à voir avec une potentielle censure de la part du chef d’État américain, cette fonctionnalité est plutôt vue comme une plaisanterie à un programme bien précis.

Cette proposition étonnante sera disponible pour un spectacle d’humour, Lobby Baby de Seth Meyers, un présentateur et humoriste d’un Late show américain. Réputé pour se moquer régulièrement du président, l’humoriste a voulu intégrer un bouton « ignorer la séquence politique » à son One man show, qui sort aujourd’hui sur la plateforme Netflix. En choisissant cette option, le spectateur peut ainsi sauter 8 minutes de son spectacle.

Seth Meyers Netflix
Capture d’écran du spectacle Lobby Baby de Seth Meyers. © Netflix

Bien que nombreux de ses fans apprécient son humour, Seth Meyers a lui-même demandé l’ajout de ce bouton afin que les spectateurs puissent sauter certaines de ses blagues. « Je me suis rendu compte que parce que c’était sur Netflix, il y aurait cette opportunité de mettre en place une technologie qui permettrait aux gens de sauter mes blagues de ce genre », déclarait Seth Meyers au micro de CNN. « C’était une façon d’intégrer la réponse à quiconque dirait : ‘Oh, laisse-moi deviner, il va y avoir des blagues sur le président’. » Le directeur de la programmation des standups sur Netlfix, Robbie Praw, a qualifié cette idée de « drôle » et « innovante ».

Lire aussi > Netflix : Sur le tournage de Notre Planète

Selon l’humoriste, le bouton ne devra pas être beaucoup utilisé sachant qu’il est plus présent comme une blague supplémentaire plutôt que pour son utilité. Relevé par Numerama, Seth Meyers explique d’ailleurs dans son spectacle, 30 secondes avant la fin de la partie consacrée au président : « À présent, nous allons récupérer les gens qui ont zappé la séquence. Mais quand ils reviennent, je veux qu’ils m’entendent dire quelque chose de si étrange qu’ils aient envie de revenir en arrière et tout regarder quand même ». Bien que dans ce cas-ci, cette fonctionnalité soit uniquement pour l’aspect comique du spectacle, il se pourrait bien que cela donne de nouvelles idées à Netlfix. En effet, cette option permettrait ainsi de sauter des passages violents par exemple, permettant de donner plus de pouvoir au spectateur sur ce qu’il souhaite réellement visionner.

CIM Internet