Paris Match Belgique

Entouré par sa famille et au bord des larmes, Jean-Pierre Pernaut dit adieu au 13h de TF1 avec émotion

jean pierre pernaut tf1 jt famille

La fin d'une époque. | © TF1.

Médias

Après 33 ans de bons et loyaux services, le présentateur du 13h de TF1 raccrochait définitivement ce vendredi. Les hommages se sont succédés sur le plateau alors que la famille du journaliste s’est même immiscée en direct pour saluer le taulier.

Voilà, c’est fini. Inégalable quant à sa longévité, Jean-Pierre Pernaut avait finalement décidé, après 33 ans, de raccrocher et arrêter son rendez-vous quotidien avec les Français. Le 13h de TF1, c’était lui et personne d’autre depuis 1987. Jusqu’à 2020.

Lire aussi > Jean-Pierre Pernaut quitte le 13h : « Je quitte une aventure extraordinaire de 33 ans »

Ce vendredi, l’animateur préféré des Françaisprésentait donc son dernier JT pas comme les autres et l’émotion était palpable. Depuis ce matin, les hommages se multipliaient sur les réseaux sociaux et, à 13h, il s’agissait de « la der des ders ».

#MerciJeanPierre

Une édition spéciale qui aura vu de nombreux sujets s’attarder sur la personnalité attachante du présentateur, secondé pour l’occasion par Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau.

Mais l’image qui restera est sans conteste celle de « JPP » entouré par son épouse Nathalie Marquay et leurs trois enfants, en direct sur le plateau du 13h, l’animateur insistant avec ses mots sur l’importance de son entourage dans sa carrière : « Ah, je suis content que vous soyez là », lâche l’animateur star, visiblement très ému.

Sur Twitter, le hashtag #MerciJeanPierre caracole en tête des tendances depuis ce matin, preuve s’il en fallait une que le présentateur jouit d’une cote de popularité incroyable en France. « Jean-Pierre Pernaut, c’est la famille », résumait assez bien un témoin interviewé par TF1.

Lire aussi > Avant son départ, la vive émotion de Jean-Pierre Pernaut après une séquence souvenirs

Dans son discours de fin, l’animateur n’a pas pu retenir ses larmes et a évoqué sa maman, « qui pendant 30 ans n’a jamais manqué un journal. Elle nous regarde sans doute de là-haut. »

CIM Internet